Droit de manifester

  • Manifestation contre la loi sécurité globale mardi soir à Dijon

    Plusieurs organisations politiques, syndicales et associatives appellent à manifester contre la loi sécurité globale mardi 24, jour du vote de la loi à l’assemblée nationale. Cette loi liberticide interdit notamment de filmer les policiers en exercice. Elle permet au contraire à ceux-ci d’utiliser des drones de surveillance, la reconnaissance faciale, ou encore d’être armés en-dehors de leur service.

  • [Chalon-sur-Saône] Manifestons contre la proposition de loi liberticide dite de « sécurité globale »

    La LDH, le CNNR 71 et Solidaires 71 appelent ce mardi à une manifestation contre le projet de loi « sécurité globale », un projet de loi liberticide qui généralise les caméras piétons pour les forces de l’ordre en ouvrant la porte à la reconnaissance faciale, légalise la surveillance des manifestations par des drones, et interdit de diffuser des videos des forces de l’ordre.

  • Départ de Bernard Schmeltz : il était temps !

    La nouvelle est tombée ce mercredi à la sortie du conseil des ministres : le préfet de la région Bourgogne-Franche-Comté et de la Côte-d’Or Bernard Schmeltz quittera ses fonctions le 24 août prochain. L’heure est venue de faire le bilan de ses deux ans et demi de mandat pendant lesquels le futur ex-préfet a fait l’unanimité contre lui.

  • [Lons-le-Saunier] Maxi-répression à la Mini-festation

    Ce samedi 16 mai, la police a fait du zèle lors de la « mini-festation » de Lons-le-Saunier (Jura). Des participant.e.s, dont certain.e.s ont passé une vingtaine d’heures en garde-à-vue, racontent...

  • La Gazette des confiné·es #14 - Censure du web, éducation numérique et manifs empêchées

    Resterons-nous libres de vous informer encore longtemps ? Cette quatorzième Gazette s’ouvre par la fin. La fin du parcours législatif de la loi Avia, promesse de censure et d’arbitraire. On s’interroge. Est-il permis d’évoquer les sabotages d’antennes et de câbles attribués à l’« ultragauche » par les renseignements ? D’afficher les startuppers pour qui l’école numérique est une promesse d’argent ? De critiquer la collapsologie ainsi que Martin Hirsh et ses errements ? Ou serons-nous rattrapés par les chaussettes à clous pour crime de pensée ? Les manifestant·es du 11 mai l’ont appris à leurs dépens. L’ambiance est policière.

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50