Videosurveillance

  • [Chalon-sur-Saône] Manifestons contre la proposition de loi liberticide dite de « sécurité globale »

    La LDH, le CNNR 71 et Solidaires 71 appelent ce mardi à une manifestation contre le projet de loi « sécurité globale », un projet de loi liberticide qui généralise les caméras piétons pour les forces de l’ordre en ouvrant la porte à la reconnaissance faciale, légalise la surveillance des manifestations par des drones, et interdit de diffuser des videos des forces de l’ordre.

  • Loi sécurité globale : surveillance généralisée des manifestations

    Le 20 octobre, les députés de la majorité LREM ont déposé une proposition de loi de « sécurité globale ». Elle sera débattue par l’Assemblée nationale le 4 novembre, dans une urgence inouïe que rien ne justifie. Son article 21 veut déréguler l’utilisation des caméras mobiles portées par les forces de l’ordre. Son article 22 veut légaliser la surveillance par drone. Son article 24 veut interdire au public de diffuser l’image de policiers.

  • Videosurveillance : l’invasion continue dans les rues de Dijon

    Il y a une douzaine d’années, la videosurveillance s’est immiscée dans le quotidien des dijonnais·es. Depuis de nouvelles caméras sont installées chaque années. Faisons le point sur les nouveautés de ces 12 derniers mois en matière d’espionnage de la population.

  • Orientalisme, drone et confinement

    Parce que la surveillance policière des populations n’est pas l’apanage des ennemis de l’occident, quelques réflexions sur l’importation et l’expérimentation des drones de surveillance en ces temps de confinement.

  • [Dijon] Scier les caméras

    Samedi dernier, vers 20 heures, un type est repéré dans la rue Henri-Chrétien en train de s’agiter au pied d’un poteau portant une caméra de vidéosurveillance de la ville de Dijon. Il s’avère assez (...)

  • Foucault à Dijon : Qui veut gagner des millions ?

    Et si feu Michel Foucault venait se balader à Dijon faire le parcours de la Chouette aujourd’hui, qu’en dirait-il ? Ses théories y trouveraient sans doute un écho surprenant : disciplinarisation des corps et des espaces, panoptique sécuritaire et hiérarchisation des illégalismes. Il y verrait aussi la gentrification, la piétonnisation, la bétonisation à outrance. Bienvenue au coeur de Dijon Métropole mon Michou !

  • La Smart City policière se répand comme traînée de poudre

    Alors que Dijon se targue de réaliser la première smart city française, probablement la première au monde, Christian Estrosi, maire de Nice, a encore fait parler de lui. Il paradait, tout fier du contrat passé avec une entreprise israëlienne pour permettre, via une application smartphone, aux citoyens de se faire auxiliaires de police. Sollicitée par le conseil municipal de la ville, la CNIL a fait savoir son opposition, pointant le manque de base légale du dispositif ainsi que l’atteinte « disproportionnée » au droit à la vie privée qui en résultait.

0 | 10 | 20