Ailleurs

Contre-insurrection et infrastructure du réseau

Les chefs ennemis ressemblent à n’importe qui d’autre ; les combattants ennemis ressemblent à n’importe qui d’autre ; les véhicules ennemis ressemblent à des véhicules civils ; les installations ennemies ressemblent à des installations civiles [1].

Angela Davis et Assa Traoré : regards croisés

Cette ren­contre a été organisée à l’oc­ca­sion du 7e numé­ro papier de la revue Ballast, paru début 2019. Tan­dis que la ques­tion des vio­lences poli­cières occupe actuel­le­ment le débat public fran­çais, la revue publie la ver­sion écrite de l’é­change entre les deux femmes [2].

Le rose. Et un joyeux nouveau vagin

Andrea Long Chu parle Marche des Femmes, bonnets roses, chirurgie du bas et musique pop, et réfléchit aux difficiles impasses du signifiant « pussy/chatte » dans la lutte féministe.

Mobilisation des hôpitaux le 16 juin

Douze syndicats et collectifs de personnels soignants appellent à une journée de mobilisation le 16 juin. Elle a pour objectif de relancer le mouvement qui a commencé il y a plus d’un an afin d’augmenter les moyens pour les hôpitaux.

Agir contre la réintoxication du monde

Nous avons aperçu pour la première fois dans nos existences ce qui serait encore possible si la machine infernale s’arrêtait enfin, in extremis. Nous devons maintenant agir concrètement pour qu’elle ne se relance pas.

Meurtres et mensonges d’État : la police française a tué au moins 12 personnes durant le confinement

Durant ces 2 mois de confinement, si un certain nombre de violences policières ont pu être dénoncées grâce aux images et aux révoltes dans les quartiers populaires et mises en lumière dans les médias, les morts liées aux interventions de la police sont restées dans l’angle mort. Malgré un article publié le 20 avril sur cette situation, largement relayé et suivi de tribune, aucun média national n’a titré sur ces morts. À la fin de ce confinement, ce sont 12 personnes qui sont mortes à cause de la police. À ce rythme, personne ne peut continuer à parler de bavures isolées. Ils s’agit de meurtres systémiques validés par l’État français. Le site Rebellyon.info a publié un recensement de ces violences commises par la police pendant le confinement.

La Gazette des confiné·es #14 - Censure du web, éducation numérique et manifs empêchées

Resterons-nous libres de vous informer encore longtemps ? Cette quatorzième Gazette s’ouvre par la fin. La fin du parcours législatif de la loi Avia, promesse de censure et d’arbitraire. On s’interroge. Est-il permis d’évoquer les sabotages d’antennes et de câbles attribués à l’« ultragauche » par les renseignements ? D’afficher les startuppers pour qui l’école numérique est une promesse d’argent ? De critiquer la collapsologie ainsi que Martin Hirsh et ses errements ? Ou serons-nous rattrapés par les chaussettes à clous pour crime de pensée ? Les manifestant·es du 11 mai l’ont appris à leurs dépens. L’ambiance est policière.

Solidarité avec les peuples indigènes en lutte contre le train Maya

Le président mexicain tente d’imposer un projet pharaonique de train touristique qui relierait différents sites mayas à la côte du Yucatan, avec de graves conséquences sur les territoires indigènes. L’avenir de ce projet se joue en ce moment. Voici un communiqué de soutien de la Sexta Grietas del Norte, un réseau états-unien d’appui aux luttes des peuples indigènes mexicains, en date du 10 avril 2020.

18 mai - Du bruit pour les prisonnierEs

Isolées mais pas oubliées !
Le 18 Mai, 2 mois après l’interdiction des parloirs, montrons aux personnes privées de liberté que même si elles sont isolé·e·s, on ne les oublie pas.
Banderoles, pancartes, convois de voitures ou de vélos, tapage de casseroles, rassemblements par grappes de 10 (ou plus), du bruit dans la rue, en bas de chez nous, à nos fenêtres à 20h18 !

Autodéfense immigrée : seule la lutte donnera les papiers

Nous ne voulons pas des papiers pour raison « de santé publique » ou pour plus « d’efficacité économique ». Pour ce papier, nos âmes sont sacrifiées. On est des humains, nos droits devraient être entendus. On devrait échanger son âme contre l’industrie ou l’économie des autres ? C’est un manque de respect envers les immigrés. C’est une injure.

L’agit-prop de la pandémie

Affiches, autocollants et graffitis du monde entier, une liste d’œuvres d’art et de messages militants qui sont venus redécorer les rues désertes de nos villes en ces temps de crise sanitaire liée au Covid-19. Autant de messages passionnés qui prouvent que, plus que jamais, il n’y aura pas de retour à la normale.

Du développement d’internet aux dispositifs de surveillance dans l’émission Mayday

Mayday, un programme de radio canut propose 2 émissions revenant sur l’histoire d’internet, notre rapport aux écrans et aux flux d’informations. L’occasion aussi de faire le point sur les différents dispositifs de contrôle qui se déploient d’autant plus vite que la pandémie progresse. Retrouvez aussi les héros du CSOUFLE notre dernière fiction radiophonique.

Pour que cesse le confinement de notre lutte et de nos amitiés

Ce texte, publié sur le blog Nous sommes tou-te-s des malfaiteur-euse-s, est porté par des personnes mises en examen dans le cadre de l’information judiciaire ouverte sur des militants de Bure. Il a été rédigé par le biais de complexes allers-retours du fait de leurs contrôles judiciaires qui les obligent à « s’abstenir de rentrer en relation » entre elles. Par cette tribune, publiée également sur Reporterre et Mediapart et faisant suite à une enquête en trois volets elles souhaitent se réapproprier tant bien que mal une expression collective face à cette répression atomisante.

Pour la régularisation définitive des sans-papiers

Des titres de séjour pérennes pour toutes les personnes en situation administrative précaire ! C’est ce que demande le Collectif Intersquats Exilé.e.s Lyon et Environs au président de la République dans sa lettre ouverte du 25 avril.

0 | 20 | 40 | 60 | 80 | 100 | 120 | 140 | 160 | ... | 340