Ailleurs

[zad] En cas de nouvelles expulsions, appel à mobilisation et à reconstruction

Le 17 janvier, nous remportions une bataille décisive en arrachant l’abandon du projet d’aéroport. Il s’agit dorénavant de défendre ce qui est né sur la zad durant toutes ces années de lutte : un territoire vivant, habité, partagé, solidaire, qui laisse la place à toutes celles et ceux qui veulent y vivre.

Sale ambiance à Briançon...

Alors que les médias relataient que 2 policiers avaient été blessés lors d’une interpellation à Briançon dimanche soir, une personne s’est faite en réalité violemment agressée par la police alors qu’elle était à la terrasse d’un café.

Témoignage d’une première embardée à la Z.A.D.

« On se réjouissait de faire quelques kilomètres à pied pour aller chercher des vivres dans une autre ferme, sac à dos et détermination pour seuls complices matériels ! Clairement, c’était pas d’la tarte : j’ai encore le souvenir d’un blessé insonscient, porté par des copains, et qu’on emmène à la tente médic. Ou bien de voir passer des ami·es une jambe pleine de bandages, alors que la veille, tout allait bien. »

Communiqué de prisonniers de Seysses

Maison d’Arrêt de Seysses, le 19 avril 2018.
J. avait 26 ans. Samedi dernier, il était au mitard, dans une « cellule disciplinaire » de la prison de Seysses. Il y est mort. Les médias relaient une version des faits, une seule : celle des matons, les « surveillants ». Mais nous, on y vit, dans cette prison. Et on n’est ni sourds, ni aveugles. On sait que sa mort a été provoquée par la violence des matons affectés au mitard. Non, J. ne s’est pas suicidé.

Un mort en prison, révolte au Mirail

Dans la nuit de samedi 14 à dimanche 15 avril, nos ami·es de iaata.info apprenaient la mort de J., 27 ans, habitant du quartier des Izards à Toulouse. Il est décédé alors qu’il était incarcé à la maison d’arrêt de Seysses dans des circonstances jusqu’ici inconnues.

Revue des mobilisations en cours

Un article de Rebellyon.info fait le tour des mobilisation en cours au vendredi 6 avril. Éducation, expulsions, transports, justice,...

Les 7 et 8 avril, La Double Écluse sort son tourmentin !

Le tourmentin, cette petite voile de bateau très résistante employée par vent violent, et qui, malgré sa petite taille, lutte contre les tempêtes.
À La Double Écluse, le tourmentin sera le symbole d’un festival de rencontres autour d’actions militantes, de petites et de grandes luttes, d’hier et d’aujourd’hui.

0 | ... | 160 | 180 | 200 | 220 | 240 | 260 | 280 | 300 | 320 | 340