Ailleurs

The Chomeuse go on // Lutter par l’image

Face au matraquage de la pub et des médias, notre collectif « THE CHOMEUSE GO ON » essaie de contribuer à un imaginaire populaire et engagé. Pour cela, nous proposons sur notre site une série de créations.

Enfouissons POMA : appel à actions

En soutien à la lutte à Bure, lancement d’un appel à actions décentralisées contre un sous-traitant clé du projet d’enfouissement de déchets nucléaires : POMA.

Appel contre la réintoxication du monde II

Après la vague d’actions du 17 juin initiées depuis Notre-Dame-des-Landes, une seconde devait avoir lieu le 17 novembre, elle est reportée au 17 du mois qui succèdera au confinement.

[Rojava] Féministe révolutionnaire, #metoo ?!

À l’heure où les luttes féministes rassemblent un nombre incalculable de femmes en France, où sommes-nous pour défendre la révolution du Rojava ? Les femmes du Rojava appellent à prendre position contre le fascisme. Nos luttes ont beaucoup à apprendre des leurs pour faire du féminisme un projet de transformation sociale radical.

[Strasbourg] Appel à textes pour célébrer nos mort-es

Nos mort-es sont politiques ! Chaque année, nous comptons nos mort-es suicidé-es, assassiné-es, silencié-es par féminicides, crimes racistes, transphobes, queerphobes et putophobes. Écrivons pour les célébre, iels n’auront pas nos mort-es, iels n’auront pas nos vies !

[En images] Arrivée de la marche des solidarités à Paris

Partie des quatre coins de la France à la mi-septembre, la Marche nationale des sans-papiers s’achevait samedi 17 octobre par une grande manifestation parisienne. Les quatre cortèges ont convergé place de la république avant de partir en direction de l’Élysée. Reportage en photos.

Suivi de la marche des sans-papiers

La marche des solidarités est partie le 19 septembre de Marseille et Montpellier et passera par Dijon le 8 octobre, avant d’arrivée à Paris et de marcher sur l’Elysée le 17 octobre 2020. Suivi étape par étape, de la grande marche vers la régularisation de toutes les personnes sans papiers !

« Vous voulez condamner à mort Battisti, faites-le franchement »

Pour avoir demandé instamment le respect de ses droits en détention, Cesare a brutalement été transféré en Calabre cette semaine, plus loin encore de sa famille et de ses avocats, vers un environnement carcéral à dominante djihadiste. Il nous fait savoir que le climat y est délétère, et que tout sera tenté pour le faire passer pour dangereux.
L’interview de Davide Steccanella, avocat de Cesare, traduisait il y a un mois tout juste, la sensation de négation de son métier dans « cet État de non-droit » face à l’acharnement médiatique et judiciaire obscène réservé à Cesare. A relire à la lumière des derniers évènements.

0 | ... | 80 | 100 | 120 | 140 | 160 | 180 | 200 | 220 | 240 | ... | 460