Infos locales

[Nièvre] Bonne nouvelle du Mont Touleur

Nos amis de l’association La Bresseille viennent que nous informer d’une très bonne nouvelle. Une présentation publique du nouveau plan de gestion de la forêt montre des avancées spectaculaires des options de gestion de la forêt du Mont Touleur.

Les marchés des Lentillères reprennent !

C’est une nouvelle saison de marché qui commence jeudi 2 juin dans la cour de la Grange Rose de 17h à 19h, une occasion pour profiter des diverses productions mais aussi de se rencontrer, visiter les jardins, se donner des nouvelles et passer un bon moment sans oublier que la lutte continue pour que le Quartier Libre des Lentillères continue d’exister !

[Besançon] Tous au tribunal pour Claire !

Claire Guyon fait face à de multiples animosités des mairies alentours pour l’empêcher d’installer une ferme en agriculture biologique diversifiée. Ce vendredi matin à l’alpage de la Boivine (1220m d’altitude, près du Mont d’Or) où elle s’est installée la semaine dernière, Claire a reçu la visite d’un huissier et une convocation pour le lundi 16 mai.

Entraide alimentaire : pérenniser notre action

Chaque lundi, le collectif La Bancale propose un moment de cuisine collective avec et pour les personnes en situation de grande précarité ainsi que les livreur·euse·s à vélo. Au menu : lutter contre l’insécurité alimentaire et l’isolement social par la préparation et la distribution de repas au centre-ville de Dijon.

[Cycle des 9] Syndicat, parti, autonomie. Comment repenser la question de l’organisation ?

Le syndicalisme, le parti et l’autonomie ont des histoires parallèles et n’ont eu de cesse de s’allier ou de se combattre en fonction des moments. Qu’en est-t-il aujourd’hui ? Faut-il réinvestir le syndicalisme ? Repenser la forme parti sur de nouvelles bases revendicatives inspirées des pratiques autonomes ? En bref : comment dépasser les limites de chacune de ces formes d’organisation ?

Dijon, cité de la gastronomie et de l’incitation à la malbouffe

Sérieusement, est-ce que des publicités pour Mc Donald, Quick, Heineken et autres hamburgers ont leur place dans une « cité de la gastronomie » ? À regarder les rues au quotidien, il serait plutôt judicieux de parler de « Dijon, cité de la gastro »...

Toque en toc

Miam-miam glou glou et €€€€ ouvre ses portes vendredi 6 mai !

Qui sème le béton aura la dalle

Samedi 7 mai, une banderole a été déployée sur la grue du chantier immobilier Garden State, avenue de Langres à Dijon.

[Besançon] Pour l’extrême-droite, le parasitage du 1er mai tourne au fiasco

Lors de l’édition du 1er mai 2022 à Besançon, les principales officines d’extrême-droite se sont mobilisées. Pour leurs militants, il n’était pas question de laisser la gauche monopoliser les rues et les médias. Mais d’une prétendue démonstration de force affirmée sur les réseaux sociaux à grands renforts de montages vidéos, on retiendra surtout un véritable naufrage. Ils étaient dix, peut-être quinze. Certains de la région, d’autres venus depuis la Bourgogne pour l’occasion. Leur exploit ? Pour les uns, une mise en scène de quelques minutes, dans une artère déserte, sous lourde protection policière. Pour les autres, une tentative d’infiltration du cortège, se soldant par une éviction humiliante et par un sauvetage de la BAC.

Le courrier de Chantal #01

Chantal, sexagénaire Dijonnaise, écrit à sa fille pour lui partager ses aventures du quotidien, ancrées dans les politiques locales du pouvoir en place.
Premier épisode : l’expérimentation de la démocratie participative...

0 | ... | 20 | 40 | 60 | 80 | 100 | 120 | 140 | 160 | 180 | ... | 1480