Réflexion

Bastion Social : réplique du GUD ou nouvel horizon de l’extrême droite ?

En 2011 à Lyon, Steven Bissuel réanimait un des mouvements d’extrême droite les plus connus en France : le Groupe Union Défense (GUD). Reconnaissable à son rat conduisant un bateau (pour leur QG Lyonnais « Le Pavillon Noir ») ou à la Croix Celtique, ce mouvement ouvertement nationaliste et fasciste n’a cessé de grossir durant 6 ans.

Linky n’est pas un ami

35 millions de compteurs Linky sont censés être installés en France d’ici à 2021. Présenté par Enedis, filiale d’EDF, comme outil de la transition écologique, Linky suscite méfiance et révolte. Des méthodes peu scrupuleuses des installateurs à la question des données personnelles en passant par les risques éventuels pour la santé et un détour en Allemagne et en Autriche, Reporterre a mené l’enquête.

S’attacher à la zad : de quel patrimoine pourrions-nous parler ?

Il y a une dizaine de jours, le Comité de soutien à la ZAD DéfendreHabiter réunissant architectes, paysagistes, urbanistes et anthropologues écrivait publiquement à la ministre de la culture et à l’Unesco pour soumettre l’inscription des 1650 hectares de Notre-Dame-des-Landes au patrimoine mondial de l’humanité.

Mais enfin, faut pas vous énerver ! L’agriculture est entre de bonnes mains

C’est vrai ça, pourquoi nous énerver ? En ce beau samedi de printemps, sous l’auspice du consensus républicain, tout va bien. Le député LREM de la première circonscription de Côte d’Or, Didier Martin, introduit deux superbes tables rondes qui viennent nous réjouir, sur des thèmes sympas (Agriculture et environnement ; Circuit court) et un beau casting d’intervenants pour les honorer.

Manifestations : les syndicats de policiers n’ont pas leur place dans nos cortèges

Lors de la manifestation de la fonction publique du 22 mai à Rennes, une poignée de flics syndiqués à Alliance se sont fait expliquer qu’ils n’étaient pas les bienvenus dans le cortège. Pour laver cet affront, 3 personnes ont été interpellées chez elles ce mercredi 30 mai, accusées d’outrage, de vol (de drapeau) et... d’entrave au droit de manifester.
À Rennes comme à Dijon, les flics n’ont pas leur place dans nos manifestations.

On a tous des bonnes raisons de bloquer le bac

Un seul centre réellement bloqué met en péril l’ensemble du déroulement du bac : bloquons partout !
Chacun peut s’emparer de cette idée et la réaliser selon ses moyens et ses perspectives. Le bac est une mauvaise habitude, il est temps d’y mettre fin !

Cinq bonnes raisons de virer l’UPR de nos manifs

Le 22 mars dernier, dans différentes villes, des militant·es de l’UPR ont rejoint les manifestations syndicales pour la défense du service public, ou ont tracté à leurs abords. À Bordeaux, Lille, Marseille ou Tours, des manifestant·es se sont organisé·es pour les faire dégager.

Tank, on est là

Alors qu’une nouvelle opération d’expulsion et de destruction de la ZAD est annoncée pour mardi 15, le CMDO (Comité Pour le Maintien des Occupations) analyse la situation

Nous, non-violent·es dans le cortège de tête...

Dans le cortège de tête, les chants, les slogans, les applaudissements en rythme, la musique de la fanfare, l’humour et la poésie des slogans peints sur les murs, la fraternité, la solidarité, la chaleur humaine qui s’y déploient nous remettent en vie quand les modes de vie du capitalisme productiviste nous atomisent, nous éteignent, nous zombifient, nous réduisent justement à des chiffres.

Fragmenter l’urbain - extraits du document de synthèse

Du 20 au 22 avril, en préambule de la semaine de résistance des Lentillères, 3 jours de séminaires ont eu lieu afin de mieux saisir les dynamiques de métropolisation et de renforcer la géographie partisane qui entend s’y soustraire. (Extraits)

Réflexions sur la casse en manif et les évènements du 1er mai à Paris

Voilà, on y est, tous les médias en parlent, les politiques de droite condamnent avec fermeté et demandent plus de répression, les politiques de gauche tentent de faire passer les « casseurs » pour de faux manifestants infiltrés pour décrédibiliser le mouvement social contre Macron.

Expérimenter l’alternative en milieu rural comme contre-culture

Voici quelques réflexions et résonances qui font suite au séminaire critique sur la métropole – « Fragmenter l’urbain »(*) – qui a eu lieu du 20 au 22 avril 2018 à Dijon à l’initiative du groupe « Politiques urbaines » du Quartier Libre des Lentillères.
Par Léo Coutellec

Mardi 10 avril, un jour comme les autres...

Quand certain·e·s voudraient tout cloisonner, que chaque lutte ne déborde pas et reste où elle se trouve - les cheminots entre eux, les étudiant·es dans les facs, le personnel hospitalier à l’hôpital, et surtout pas de lien ! Un appel à s’unir contre toutes les expulsions.

0 | ... | 200 | 220 | 240 | 260 | 280 | 300 | 320 | 340 | 360 | 380