23 novembre : une manifestation contre les violences sexistes et sexuelles inscrite dans un mouvement féministe international

Le Collectif 25 Novembre lance une manifestation contre les violences sexistes et sexuelles, dans l’objectif de créer une solidarité féministe dans les rues de Dijon. Rejoignez-nous le 23 novembre, à 14h place Darcy !

  • Après la manifestation

    Lisez le récit de la manifestation :

    Rage against the machism

    Samedi 23 novembre, un millier de personnes manifestaient dans les rues de Dijon contre les violences sexistes et sexuelles. Quelques photos et un récit de la manif par des participantes au cortège.

    25 novembre

    Et retrouvez les chants et les slogans de la manif :

    Chants et slogans de la manifestation du 23 novembre contre les violences sexistes

    Pour s’entraîner jusqu’à la prochaine manifestation féministe !

    25 novembre
  • Changement de lieu de départ

    Changement du départ de la manifestation : départ 14h sur la Place de la Libération, angle Rameau !

    La Préfecture n’a pas autorisé le parcours déclaré de Darcy jusqu’à République, en passant par la rue de la Liberté. Le Collectif et les manifestant-e-s marcheront donc sur un parcours réduit de moitié, au départ de la Place de la Libération (angle Rameau), et rejoindront la place de la République en évitant les lieux de pouvoir et institutions.

    Malgré ces conditions, nous restons un-i-s. L’objectif de créer une solidarité féministe dans les rues de Dijon, de démontrer que la sororité et la lutte sont encore nos meilleures armes contre les violences sexistes et sexuelles, tient toujours. Il reste encore une tribune et une visibilité que nous avons bien l’intention d’utiliser pour nous faire entendre.

    RDV en nombre, place de la Libération ce samedi 23 novembre, à 14h.

MANIFESTE

À l’occasion de la Journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes du 25 novembre, des milliers de manifestant-e-s dans le monde se préparent à crier leur colère contre les violences sexistes et sexuelles. En France, le collectif parisien NousToutes appelle pour la seconde année consécutive à une grande Marche parisienne pour dire STOP à ces violences… À Dijon, le Collectif 25 Novembre répond à cet appel.

Par son nom et ses actions, le Collectif 25 Novembre s’inscrit dans la lignée des mobilisations féministes massives qui ont lieu depuis le début des années 2010 : les Argentines contre les féminicides et pour le droit à l’avortement, les Brésiliennes contre la montée du fascisme, les Chiliennes contre le harcèlement sexuel à l’Université, les Irlandaises, les Polonaises et les Coréennes pour le droit à disposer de leur corps, les Italiennes et Sud-africaines contre les violences.

En 2018 ce sont 30 000 femmes cis / minorités de genre / alliés qui ont marché à Paris contre les violences sexistes et sexuelles. Le cortège, joyeux et revendicatif, a réuni des profils plus divers que les années précédentes, avec des groupes en non-mixité trans, des féministes antiracistes, des représentant-e-s d’organisations syndicales, des associations, et avec une grande majorité de jeunes qui manifestaient pour la première fois. Les bases du Collectif 25 Novembre s’inscrivent dans cette démarche de convergence des luttes féministes : nous considérons indispensable de faire entendre les voix de celles-ceux pour qui les violences sexistes et sexuelles sont une expérience inséparable du racisme, de la précarité sociale, des discriminations hétéro-cis-sexistes, qu’elles-ils subissent au quotidien.

En 2019, nous sommes sans cesse attaqué-e-s, violé-e-s, agressé-e-s verbalement, physiquement et psychologiquement chez nous, par nos proches, à l’école, au travail, dans la rue, partout. Nous sommes humilié-e-s en plein Conseil Régional Bourgogne-Franche-Comté par des élu-e-s islamophobes. Nous sommes agressé-e-s par des transphobes sur le campus de Besançon. Nous sommes d’autant plus vulnérables que nous sommes précaires, discriminé-e-s au travail, enfermé-e-s dans des métiers difficiles, peu reconnus et sous-payés, avec des retraites qui ne nous permettent pas de vivre dignement. Après avoir vécu la guerre et l’exil, nos droits sont encore bafoués à notre arrivée en France. Même quand nous sommes déjà scolarisé-e-s à Dijon, nous pouvons être expulsé-e-s. En 2019, les coups d’un conjoint ou ex-conjoint nous tuent encore : depuis janvier, nous décomptons 134 féminicides.

Seul un vaste mouvement féministe, à l’instar de la lutte pour la légalisation de l’avortement dans les années 70, nous permettra d’obtenir de nouveaux droits, d’exiger des pouvoirs publics des mesures concrètes contre toutes les violences, à la mesure de la gravité de la situation. Notre collectif se déclare politique et apartisan : nous ne tolérerons aucune récupération de nos actions.

Le Collectif 25 Novembre fait le pari de rejoindre le mouvement national et international de lutte contre les violences sexistes et sexuelles. Nous vous donnons rendez-vous pour montrer notre force et notre détermination : une marche contre les violences sexistes et sexuelles aura lieu le samedi 23 novembre 2019, à 14h place Darcy, à Dijon. Notre objectif ? Créer une solidarité féministe dans les rues de Dijon, pour réaliser que nous ne sommes pas seul-e-s, qu’ensemble nous pouvons résister et que la sororité et la lutte sont les meilleurs outils dont nous puissions nous saisir.

Collectif 25 Novembre


RDV LE 23 NOVEMBRE, PLACE DARCY
Départ de la manifestation à 14h !

Lien évènement facebook : https://www.facebook.com/events/552378825509921/



Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document