Précarités

  • Une histoire de lutte à la SECU

    C’est dans la revue TIMULT (n°10 sur la mutualisation) que nous rencontrons le long combat politique d’une travailleuse dijonnaise au sein de la sécurité sociale. Cette même CPAM de Chenôve qui abrite aujourd’hui de nombreuses personnes exilées de divers pays d’Afrique !

  • La chasse aux chômeurs est rouverte

    Voici quelques éléments concernant l’attaque en règle du droit au chômage en cours, qui s’annonce comme une véritable chasse aux chômeurs, avec comme trophée de chasse pour les patrons 5 milliards d’euros et de la main d’œuvre disciplinée.

  • Permanence bordélique et juridique

    Si t’es emmerdé par ton patron, Pôle Emploi, la CAF, la justice...
    Passe nous voir à la permanence de Précaires Solidaires.
    Les jeudi de 14h à 17H, 6 Rue Pierre Curie, 21000 Dijon.
    Hors de ces temps (...)

  • Mon pote Michel

    Arriva alors un curieux gaillard, flanqué de ses chiens, qui prit part à nos réunions. Petit à petit, Michel s’est imposé dans notre logistique opératoire. SDF, il arpentait la ville avec des yeux que nous n’avions pas.

  • Des salarié·es privé·es de salaire au rectorat de Dijon

    Qui sont ces salarié·es que le rectorat de Dijon ne paie pas ? Les AESH (Accompagnants d’Elèves en Situation de Handicap), les personnels parmi les plus précaires de l’Éducation Nationale. Temps partiels imposés, emplois du temps décousus, salaires de misère, très largement en dessous du seuil de pauvreté... quand il y a un salaire !

0 | 10 | 20