Acte V : Suivi de la journée

Suivi de la manifestation de ce jour !

Comme la semaine dernière, lors de l’acte IV des samedi jaunes, suivez la manifestation de demain en direct sur cette page : déploiement policier, mouvement des manifestants, répression, témoignages,...

Le Rendez-vous est à 14h Place de la République, l’idée est de rester occuper la place jusqu’à dimanche soir ! Ramenez de quoi monter un camping :)

Pour témoigner, ou nous faire parvenir des informations : contact[at]dijoncter.info

En cas de blessures ou d’arrestation, contactez la caisse de solidarité au 07 60 63 80 53


Suivi: 37 mises à jour. La plus récente en premier | la plus ancienne en premier
  • Ca gaze encore a la rep’

    Des arrestations sur la place et au croisement rue d’assas et rue JJ
    Total de la journée au bar « le Boeuf Blanc », 10 personnes blessées par LBD

  • Quelques photos

    Tout le monde semble se disperser dans la ville. Si vous voulez témoigner ou nous apporter d’autres informations, n’hésitez pas à publier un article ou à l’envoyer à dijoncter (contact[at]dijoncter.info).

    JPEG - 3.5 Mo
    JPEG - 4.1 Mo
    JPEG - 3.6 Mo
    JPEG - 4.2 Mo
    JPEG - 661.5 ko
    JPEG - 467.2 ko
    JPEG - 363.7 ko
    JPEG - 389.2 ko
    JPEG - 748.1 ko
    JPEG - 569 ko
    JPEG - 462 ko
    JPEG - 488.1 ko
    JPEG - 385.3 ko
    JPEG - 240.2 ko
    JPEG - 522.2 ko
    JPEG - 337.7 ko
    JPEG - 615.7 ko
    JPEG - 570.4 ko
    JPEG - 542.8 ko
    JPEG - 333.1 ko
    JPEG - 563.4 ko
    JPEG - 629.9 ko
    JPEG - 634.4 ko
    JPEG - 583.7 ko
    JPEG - 548.9 ko
  • Les chiffres des interpellations selon la Préf

    La Préfecture de Bougogne affirme que six personnes ont été interpellées et une personne a été prise en charge par les services de santé en urgence relative. Si vous connaissez quelqu’un.e qui s’est fait arrêter, appelez la Caisse de Solidarité au 07 60 63 80 83.

  • Derrière la mairie

    Manifanfare rigolotte derrière la mairie, avec des flics au contact, mais tranquilles.

    JPEG - 191.2 ko
  • Le cortège se dissout place François Rude

    Quand même ça caille ,
    des marrons pour se réchauffer

    JPEG - 127.9 ko
  • Et ça passe rue de la Lib’

    La rue de la Lib’ interdite par l’arrêté préfectoral se voit maintenant jaunie. Un bon samedi après-midi, ça passe avant tout rue de la Lib’, on chante et on danse devant les galeries Lafayette

    JPEG - 126.3 ko
  • Place Darcy, un autre mouvement : les bonnets oranges

    JPEG - 158.8 ko
  • Pendant ce temps à Place de la Rép’...

    Un autre cortège est resté Place de la Rép. C’est toujours le bordel sur place.
    Info incertaine :( apparement 3 personnes se sont fait arrêtées rue de la préfecture

  • Entre 200 e 300 personnes sont réparties rue Desvoges

    Ce cortège arrive maintenant à Place Darcy dans une bonne ambiance avec fanfare.

  • Pendant ce temps à une centaine de mètres...

    grande roue et vin chaud sur la place de la rep’
    une nouvelle recette vin chaud + lacrymo

    JPEG - 182 ko
  • Plusieurs blessé.es au LBD rue de la Préfecture

    Comme pour les manifs précédentes, un centre de soin d’improvise au bar le Boeuf Blanc. Une blessure grave à l’abdomen.

  • Une petite obsession pour Karl Marx

    JPEG - 122.2 ko
    JPEG - 105.1 ko
  • Rue de la Pref’ : D’abord la musique puis... beaucoup de gaz

    La rue s’est vidée d’un coup sous d’énormes nuées de gaz lacrymo

  • Pour le 3e samedi consécutif, rue de la PREFECTURE

     

  • Avec Sud Rail on prend les voies du tram direction Place de la rep’

    encore de la place sur les fourgons pour des autocollants
    Fachés mais pas Fachos

    JPEG - 124.2 ko
  • C’est reparti vers Tremouille

    Un clin d’oeil

    JPEG - 145.8 ko
  • Yellow is the New Black Block

  • Face à face avec les flics qui bloquent la rue de la Banque

     

  • Après la pause vin chaud, la manif prend de l’ampleur

    Après une pause vin chaud vers la Place Darcy, la manif repart vers Place Grangier avec presque autant de monde que la semaine dernière. On est maintenant vers les halles du marché en criant « Dijon debout, soulève toi ! »

  • Choisir son camp (en chanson)

    Vu dans la manif : à rue Piron des personnes chantaient le ban bourguignon, tandis qu’à Place Wilson des grands-mères criaient « Suquet, on va à Suquet ». Il faut maintenant choisir son camp en chantant. Nous, on prefère les conseils de Mamie Manif...

    JPEG - 119.7 ko
  • FACHE.ES MAIS PAS FACHOS, FAUCHE.ES MAIS PAS FICHU.ES

    Alors que de nombreuses personnes crient « Macron ENCULE » , un texte de réflexion circule ...

    JPEG - 780.6 ko

    petit rappel d’un article paru sur Dijoncter il y a peu de temps d’après un texte du FHAR (Front d’Action Homosexuell d’Action Revolutionnaire) , « les enculés répondent qu’ils préfèrent être baisés dans le cul que dans la tête »

  • Le cortège arrive vers la Place Darcy

    Pour ceux.celles qui voudraient rejoindre la manif, le cortège arrive vers la Place Darcy.

  • Client.es du Monoprix bloqué.es à l’intérieur

    Le cortège a pris la rue Charrue. Les client.es du Monoprix sont resté.es bloqué.es dedans. Deux camions de flic ont traversé sous les huets. On est maintenant rue Michelet.

    JPEG - 148 ko
  • La chienlit - 1968 -> 2018

    JPEG - 163.7 ko
  • Un autre cortège a rejoint la Place Wilson

    Un autre cortège aussi gros a rejoint la Place Wilson. On est environ 1 000 personnes maintenant. L’ambiance est bordélique et joyeuse. Il y a eu une tentative d’assemblée pour décider quoi faire. Deux propositions on émergé : une d’aller vers les pompiers pour montrer du soutien et une autre d’aller devant suquet pour montrer « pas de soutien ». Le cortège s’est enfin dirigé vers la Place des Cordeliers.

    JPEG - 155.3 ko
  • Maintenant c’est 500 personnes place Wilson

    JPEG - 435.1 ko
  • Le cortege s’est divisé en deux

    Entre 100 et 200 personnes sont parties direction place Wilson, le reste du cortège est resté entre rue Berlier et rue de l’hopital.
    L’ambiance est bonne , les voitures sont bloquées mais il suffit de klaxonner pour passer !

  • Ca gaze rue chancelier de l’hopital

    Les flics bloquent l’accès de la cité administrative Dampierre , (l’autre préfecture) , une personne blessée par un tir de lacrymo

  • On écoute anti social

    JPEG - 218.1 ko
  • le cortege est parti

    Après une fouille des sacs systématique tout autour du lieu de rassemblement place de la rep’,
    confiscation des tous les équipements de protection , lunettes , masques... on se demande bien quels autorisations permettent aux flics de le faire ??

    un cortège d’environ 400 personnes vient de partir en direction de la place du 30 oct

  • C’est normal ça à Dijon ?

    oui c’est normal , c’est comme partout !!

  • Fouille

    Les flics fouillent les sac à dos, et prennent les matériels de protection, jetez un coup d’oeil à leur disposition sur la carte interactive.

  • Présence policière en centre-ville

    Une compagnie de gardes mobiles tout autour de la Préfecture : rue de la Préfecture, rue de Suzon, Place de la Banque et à l’entrée de la rue Musette. Grilles anti-émeutes en haut de la rue de la Préfecture et patrouille autour du marché.
    Une a deux compagnies de CRS en centre-ville avec patrouilles rue de la Liberté, rue du Bourg et rue Piron.
    Des flics sont à tous les croisements de la rue de la Liberté et à la Place Jean Macé.
    Grilles anti-éméutes à l’entrée de la rue de la Liberté (côté Place Darcy) et au croisement entre la rue du Bourg et la rue de la Liberté.
    Au moins 2 voitures banalisées de la BAC tournent autour de la Place de la République.

    La carte de Dijon avec la présence policière de ce samedi a été mise à jour.

  • MédiaManif

    N’hésitez pas à indiquer les positions des flics sur cette cartographie participative créée par LundiMatin :

    https://www.mediamanif.com/

    PNG - 694.7 ko
  • Dispositif centre-ville

    Des Gardes Mobiles sont un peu partout autour de la préfecture.
    Les habitants du centre-ville ont reçu un mot qui les invitaient à ne pas se garer rue de la banque et rue de la pref.

  • Péage Dijon-sud

    Une quarantaine de Gilets Jaunes sont au péage sud. Ils demandent de l’aide pour réussir à faire un péage gratuit, empeché par les flics pour le moment.

  • Dispositif & Déclaration du préfet

    La préfecture a déclaré que le même dispositif que la semaine dernière serait mis en place. On peut donc s’attendre à énormément de flics autour de la Préfecture, et des grilles anti-émeute en direction de la place de la République.

    Hier le préfet a déclaré qu’il invitait « les manifestants pacifiques à se désolidariser clairement des casseurs de la mouvance anarcho-libertaire, dont le combat idéologique contre les institutions n’a rien à voir avec les précoccupations qui ont pu s’exprimer ces dernières semaines en matière de pouvoir d’achat ».
    Les gilets jaunes n’auraient rien contre les institutions ? Vraiment ?
    On rapelle pour le préfet que le slogan le plus consensuel est bien « Macron démission », et que le lieu de prédilection des rendez-vous est la Préfecture !

Avant la manif’

Quelques réflexions stratégiques pour demain

Extrait de Acte IV : Brouillard et Possibles :

Nous sommes face à un blocage. La Préfecture est manifestement inaccessible. Rendons-nous à l’évidence, on n’atteindra pas les bureaux du Préfet pour le mettre à genoux comme les policiers de Mantes-la-Jolie ont mis à genoux des lycéens révoltés. Pas pour le moment en tous cas. Le mouvement a besoin de se donner d’autres cibles, et celles-ci ne manquent pas. C’est une erreur de penser que le pouvoir se tient tout entier dans les institutions de l’État. Nos ennemis sont autant dans les banques ou dans les incarnations du capitalisme que dans les partis politiques ou dans les bureaux de Suquet [1]. La ville regorge de bâtiment et de dispositifs qui matérialisent l’injustice sociale et l’autoritarisme contre lesquels nous nous battons. Des actions moins centralisées autour de la place de la Rép et de la Préfecture pourraient être imaginées, contre les banques, les centres des impôts, la vidéosurveillance, les locaux de partis politiques, au premier rangs desquels ceux de LREM.
Nos pratiques sont diverses et c’est très bien comme ça. Certains sont strictement pacifistes, d’autres acceptent certains illégalismes mais pas la casse, et d’autres encore n’ont pas de soucis avec les destructions matérielles. Il y a déjà eu une force d’imagination stratégique pour cibler le pouvoir sous toutes ses formes durant le mois passé. Alors restons disruptifs et débordant·es et, samedi prochain, nous pourrons reprendre le dessus sur le dispositif de maintien de l’ordre !

Extrait de Tout de jaune vêtu

Et s’il y a quelques connards qui s’en prennent à quelqu’un sous prétexte qu’il n’a pas la même couleur de peau qu’eux, c’est à nous de nous opposer à leur comportempent dégueulasse. S’il y a des réflexions de merde dans les cortèges, c’est à nous d’aller prendre la tête à ceux qui les distillent.

Et bien sur, l’inspiration de la maison du peuple de Saint-Nazaire : https://www.youtube.com/watch?v=BjBiV1ijjRI

Les conseils de Mamie manif’

Pour partir en manifestation sereinement, quelques bons conseils à réfléchir en amont :

AVANT LA MANIF

  • Organise-toi avec des ami·es pour ne pas aller seul·e à la manifestation.
  • Crypte ton téléphone, assure-toi que tu as un bon mot de passe.
  • Efface tes messages et tes conversations.
  • Prépare de quoi te protéger : masque ou lunette de ski, masque à gaz, protections de toutes sortes,...
  • Prépare de quoi te soigner ou soigner d’autres personnes : sérum physiologique, bouteille de maalox ou de xolaam (tu trouves ce médicaments pour le ventre en pharmacie, et tu le dillue dans l’eau)
  • Vérifie tes poches et ton sac à dos : n’emmène rien qui soit inutile (que tu pourrais perdre, ou que les flics pourraient te prendre). Vérifie que tu n’as pas de couteaux ou de drogues (qui sont des bons prétextes d’arrestation pour les flics).
  • Renseigne-toi sur les contrôles et les fouilles, pose-toi la question de tes papiers d’identité ou de l’identité que tu souhaites donner.
  • Apprend ou note le numéro de la caisse de solidarité
  • Ai une idée de quel·le avocat·e tu demanderais si tu te faisais arrêter
  • Discute avec tes potes de ce qu’ils doivent faire si tu te fais arrêter
  • Invente des chansons capable de faire taire la Marseillaise, des slogans qui claquent et réfléchis un peu aux insultes que tu affectionnes
  • Tu peux imprimer les tracts de mamie manif et les distribuer à tes potes

EN MANIF

  • Ne reste jamais seul·e : c’est cool de constituer des sortes de binômes inséparables
  • Masque-toi, déguise-toi : évite le fichage policier
  • Fais attention aux flics en civil et aux caméras (dont tu peux trouver une cartographie participative en ligne)
  • Reste en cortège dense, fais attention aux autres
  • Soigne les effets des gaz lacrymogènes avec du sérum physiologique et du maalox. Tu peux aussi imbiber à l’avance une écharpe de jus de citron.
  • Ne ramasse ou ne frappe jamais dans une grenade tombée au sol si tu n’es pas absolument sur que c’est une lacrymogène.
  • Ne garde pas des vêtements qui t’identifient facilement, change-toi ou jette tes vêtements si tu penses que les flics te cherchent.

EN CAS D’ARRESTATION

  • NECLARE RIEN : avouer ne pourra jamais t’aider, même si les flics te disent le contraire (ils ont absolument besoin de tes aveux pour pouvoir te poursuivre, sans eux ton dossier a de grandes chances d’être vide !).
  • Demande TOUJOURS un·e avocat·e, même quand tu penses que ce qui t’est reproché n’est pas grave. C’est vraiment important pour la suite de ton aventure.
    Demande à la caisse de solidarité si elle connaît de bon·nes avocat·es disponibles
  • Refuse la comparution immédiate (c’est un procès qu’on te propose à la sortie de ta garde-à-vue) : demande un délai pour préparer correctement ton procès. C’est très important. Les procès immédiats sont bien plus sévères.
  • Tu peux choisir de refuser de donner tes empreintes et ton ADN. Et oui, la signalétique, c’est pas automatique ! Tu auras sûrement des poursuites, mais c’est un choix qui peut t’aider parfois.

N’hésite pas à poser des questions à la Caisse de solidarité.

Pour beaucoup plus de détails sur les différentes armes de la police, sur les comportements qui sauvent en cas d’arrestation, et sur les bons réflexes en manif :

Quelques conseils pour se protéger samedi

Quelques articles à (re)lire afin de se protéger des armes de la police.

Mise au point sur les épisodes précédents

Retrouvez les récits de toutes les autres journées de manifestations sur Dijoncter :

Et des textes d’analyse :



Proposer un complément d'info

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Articles de la même thématique : Gilets Jaunes

Ecologie du terrorisme

Articles de la même thématique : Manifestations