Faire barrage contre Génération Identitaire

Génération Identitaire est un groupe néofasciste, un des actuel porte-voix des idéologies racistes et xénophobes en France. Il veut tenter de s’implanter à Dijon - comme dans d’autres villes - et sera de passage du 27 février au 1er mars 2019.
Trouvons comment faire barrage contre Génération Identitaire.

Tract diffusé ces derniers jours pendant les manifs de gilets jaunes et sur les marchés de l’agglomération dijonnaise.

Génération Identitaire est un groupe néofasciste, un des actuel porte-voix des idéologies racistes et xénophobes en France.
— -
Il veut tenter de s’implanter à Dijon - comme dans d’autres villes - et sera de passage du 27 février au 1er mars 2019.
— -
Il vient mener des actions et des rencontres pour rallier, regrouper & renforcer les groupuscules fascistes dans tout le pays.
— -
Trouvons comment faire barrage contre Génération Identitaire.
— -
Leur présence est inacceptable.


Ce 20 février, nous apprenions via Twitter que le groupuscule fas­ciste Génération Identitaire prévoyait de poser ses sinistres valises à Dijon du 27 février au 1er mars 2019.

Qui sont les identitaires ?

Les identitaires mènent deux stratégies claires : tenter depuis leur création en 2002 de se démar­quer de l’extrême droite traditionnelle tout en assurant des postes clefs dans le nouveau Front National, dit Rassemblement National.

A coups d’actions coup de poing et médiatiques, Génération Identitaire est le groupe chargé par les identitaires pour faire le buzz, afin de construire une présence et une visibilité via internet.

Mais les identitaires assurent aussi une intrusion des voies politiques plus classiques en assurant à plusieurs de ses cadres une carrière parallèle au sein du Rassemblement National.

Leurs idéologies & pratiques

Les identitaires - comme les autres groupes fascistes - procèdent politiquement toujours de la même manière : en profitant d’un ras-le-bol légitime contre les institutions ils se présentent comme une solution honorable.

Mais pour eux, toujours les mêmes boucs émissaires et les mêmes causes aux problèmes : l’étranger, la différence. Ils s’attaquent alors aux personnes en exil, aux minorités sexuelles, aux personnes issues de l’immigration, aux militants politiques...

Dresser des pauvres contre des pauvres, faire s’accuser des minorités entre elles ne sont pas des solutions acceptables.

Ces réactionnaires pensent pouvoir se faire passer pour des dé­fenseurs des acquis sociaux, mais jamais le fascisme n’a été synonyme d’avancées sociales.

Malgré leurs discours volontairement confus invoquant la justice sociale, leurs tentatives ridicules d’ouverture de centres sociaux réservés aux Blancs-ches ou leurs cantines (au porc), ils ne nous feront
pas oublier leur vraie nature et leurs actions violentes : ratonnades, attaques de lieux LGTB-friendly, têtes de sangliers à l’entrée de mosquées, couteaux dans le dos…

Ils sont racistes, fascistes, antisémites, homophobes et ils ne pour­ront jamais être une réponse aux injustices que nous subissons, aux enjeux complexes - parce qu’humains - auxquels nous faisons face dans nos vies, aussi nombreuses et diversifiées soient-elles.

Qu’est-ce que Génération Identitaire ?

Du mercredi 27 février au vendredi 1er mars, "Génération Identitaire" a annoncé sa présence à Dijon pour une « Tournée d’implantation ». En cette période difficile pour les groupuscules fascistes, il est important de ne pas les laisser trouver un nouveau souffle en ouvrant une antenne locale à Dijon. Pour mieux les combattre, commencons par mieux les connaitre.

11 mars
Que viennent-ils faire à Dijon ?

Le rendez-vous des ces trois jours de février doit leur servir à se créer une existence à Dijon, ville où jusqu’alors leur présence est peu importante.

Ils viennent tenter de faire ici ce qu’ils ont déjà essayé ailleurs : dérouler un scénario de colonisation fasciste sur le terrain et dans les esprits.

Ces trois jours seront dédiés à rencontrer les personnes qui leur en font la demande via internet et possiblement à mener des actions (publiques et cachées) de démonstration de force dans la ville.

Que peut-on faire contre leur venue ?

Il faut tout d’abord le savoir et diffuser l’information.

Ensuite, comme à Avallon (89) cet été contre la venue du Bastion So­cial (autre structure fasciste organisée), il est toujours possible de se rassembler largement et manifester sur la place publique sa dé­termination contre l’implantation de ces groupes fascistes à Dijon comme partout ailleurs.

Cet été à Avallon les fascistes avaient annulé leur université d’été grâce à la mobilisation populaire massive des habitant-e-s de la ville et de la région. Faisons de même !

Faire barrage à Génération Identitaire peut être facile :

  • > en se rendant réactif-ve en cas de tentative de buzz médiatique crasse (attaque de squat de migrants, des lieux affichés en solidarité avec les minorités, etc)
  • > en étant attentif-ve et réactif-ve contre leur présence néfaste dans la ville (ratonnades, attaque de militant, etc).
  • > en se retrouvant ensemble dans la rue pour faire la démonstration claire de notre opposition déterminée à leur venue à Dijon - comme partout ailleurs - et notre hostilité contre toutes leurs tentatives futures

.-----------------------------------------
Restons déterminé-e-s pour contrer les vagues fas­cistes qui tentent toujours d’affaiblir la révolte & de réduire la question des luttes sociales à celles des identités nationales, prétendument menacées.

JPEG - 1.4 Mo
JPEG - 2.2 Mo

P.-S.

Photo de la manifestation du 5 avril 2014 qui empêcha la tenue en centre-ville du jour de colère organisé par des groupes d’extrème-droite. Cette journée était une tentative pour ces groupes de continuer à agir dans la rue après les manifs pour tous. Pour plus de détails autour de cet exemple de journée pleine de succès : https://5avril.noblogs.org.


Proposer un complément d'info

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?