[Lyon] Le travail tue : un cheminot se suicide sur son lieu de travail

Ce vendredi 5 octobre, un cheminot de 51 ans s’est défenestré vers 7h10 sur son lieu de travail au 120 boulevard Vivier-Merle rapporte Lyon Capitale. Les secours n’ont rien pu faire pour réanimer cet agent de la SNCF. La piste du suicide est privilégiée.

Dans un communiqué, le Secteur Fédéral CGT « apporte son soutien aux collègues, notamment ceux en service ce jour et témoins du drame » et se dit « vigilant sur l’évolution de l’enquête. Il est essentiel qu’une analyse approfondie de cette tragédie soit réalisée par le Comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail et de manière contradictoire ».

Horrible, la mort de ce cheminot vient nous rappeler une réalité quotidienne : le travail tue. En France, selon la direction des risques professionnels (DRP), 545 personnes sont décédées suite à un accident du travail en 2015. La même année, 36 046 personnes ont subi des accidents entraînant une incapacité permanente. Les suicides sur le lieu de travail ou directement causés par le travail sont aussi légions. Après un agent des TCL en avril et un agriculteur en juillet, cet agent de la SNCF est au moins le troisième rhodanien à mourir sur son lieu de travail en 2018.


Voir en ligne : Le travail tue : un cheminot lyonnais se suicide sur son lieu de travail - Rebellyon.info