[Lyon] Retour de Collomb : mais bordel qu’est-ce qu’on a fait pour mériter « ça » ?

Gégé, nouveau roi de la quenelle ?

Quand on parle du vieux Gégé, un peu sénile, tout le temps en train de se promener avec des hommes politiques pas trop recommandables et un peu trop amoureux de la bouteille, en France, généralement on parle de Gérard Depardieu jouant de la Balalaïka avec Poutine au coin du feu. Mais à Lyon, aussi local que la rosette ou la cervelle de canut, pour nous, cette figure douteuse et paternaliste du bon vieux Gégé n’est autre que notre « ancien » ministre de l’Intérieur Gérard Collomb. C’est que les deux hommes se ressemblent plus qu’on ne pourrait le croire. Bien entendu Depardieu reste le plus rocambolesque des deux avec ses déclarations d’amour pour Kim Jong-un, mais depuis hier, tout a changé. Car avec l’âge, c’est indéniable, notre bon Gégé local devient un champion du troll toute catégorie, un empereur des cons, un champion du monde !

Il faut dire que niveau troll, cela faisait longtemps que ce bon vieux Gégé n’était pas allé si fort en une seule journée. Et pourtant, durant l’affaire Benalla de cet été, son jeu de vieux sénile jouant au ping pong des responsabilités avait été du grand art. Le fameux « c’est pas moi, c’est lui », suivi d’une grande absence à l’Assemblée nationale à base de « J’ai poney ! » pour finir devant le sénat par assumer : « Moi les quenelles, je les fait par douzaine » (Nos sources ne sont pas sûres que ces citations soient bien réelles, mais au final c’est surtout ce qu’on a retenu.). Mais là, ce mardi 2 octobre, ce bon Gégé a décidé de toucher le soleil sur sa route du retour.


Voir en ligne : Retour de Collomb à Lyon : mais bordel qu’est-ce qu’on a fait pour mériter « ça » ? - Rebellyon.info