Personnels et usagers des hôpitaux rassemblés devant l’ARS

Plus de 500 personnes se sont rassemblées devant le siège de l’Agence Régionale de Santé de Dijon

Venues de toute la région Bourgogne-Franche-Comté, elles entendaient protester contre la politique actuellement menée en matière de santé par le gouvernement et l’ARS. Dans le viseur les coupures budgétaires, qui entrainent une baisse du nombre d’employé·e·s, donc une baisse de la qualité des services. Mais aussi la fermeture pure et simple de certains services, voire de certains hôpitaux dans un avenir proche, en particulier dans les petites villes. Celles-ci étaient particulièrement bien représentées, des personnels de santé en lutte et des élu·e·s de Clamecy, Dôle, Montceau-les-Mines, ou encore Saint-Claude avaient fait le déplacement.

Plusieurs partis et syndicats étaient par ailleurs présents pour les soutenir. Notons parmis eux la présence de Julien Odoul, président du groupe FN Bourgogne-Franche-Comté au conseil régional, dont le discours a été interrompu par des huées aussitôt son affiliation politique annoncée. Il a ensuite été tenu à l’écart du micro en évitant de peu le lynchage. Son infructueuse tentative de récupération de la colère contre les politiques libérales en est restée là, les employé·e·s en lutte ne sont pas dupes.