[Projection] Une Autre Montagne - Başka bir Dağ

Dans le cadre de la fête d’automne des Lentillères, La Mistoufle / Fédération Anarchiste organise une projection de « Une autre montagne », en turc « Başka bir dağ », un film documentaire réalisé récemment par Anouck Mangeat et Noémi Aubry. Il nous entraîne à la rencontre de trois femmes en Turquie…

Synopsis

Sur les terres de Turquie, un dicton dit « Si un de tes yeux pleure, l’autre ne peut rire ».
A l’est, le Bakur, le Kurdistan de Turquie. A l’est, ce sont les couvre-feux, les blocus, les occupations de l’armée turque. C’est une paix qu’on espère et qui n’arrive jamais. Ce sont des femmes dans les montagnes, qui se lèvent, qui font face, quitte a prendre les armes.

Burcu et Sinem vivent a Istanbul avec cet oeil qui pleure. Elles vont rencontrer Ergül dans un petit village de la région de la Mer Noire, qui a participé aux luttes révolutionnaires de la fin des années 70 étouffées par le coup d’état militaire de 80.

Le temps d’échanger leurs expériences d’organisation de femmes et du çay. Les époques se mêlent et c’est toujours la guerre, la répression et une violence au quotidien contre laquelle elles se soulèvent. Kurdes, meres, féministes. Il y a de la résistance et de la solidarité dans leurs mots, dans leurs pas, dans leurs cris, dans les rythmes qu’elles tapent sur leurs « erbane » (percussions) contre le nationalisme, la guerre, le patriarcat.

C’est Une autre montagne, Başka bir dağ, qu’elles gravissent chaque jour.
Bese, Bese, Bese, Assez assez assez !

« Başka Bir dağ / Une Autre Montagne »
Réalisé par Anouck Mangeat et Noémi Aubry
2017 - Prod. Ozho Naayé - France/Turquie

JPEG - 706.6 ko

Voir en ligne : Une critique du film et des détails sur ses réalisatrices sur le site Kedistan.net


Articles de la même thématique : Féminisme(s)

[MAJ] Remaniement avec un violeur et un masculiniste : Riposte féministe !

Un appel national invite toustes les féministes à se mobiliser le vendredi 10 juillet contre le remaniement du gouvernement avec Darmanin et Dupond-Moretti en ministres. Le rassemblement de Dijon est à 19h, sur la place de la Libération.

La Pride 2020 podcastée

À partir des enregistrements pris dans la manifestation, ce petit montage de 14 minutes essaie de rendre un peu de (...)

Récit de la Marche des Fiertés du 27 juin 2020 à Dijon

Après ces derniers mois moroses et le choix politique du confinement qui a contraint les actions militantes,
Parce que la lutte contre les discriminations, les inégalités, pour vivre et nous épanouir dans nos corps, dans nos genres, dans nos vies… est toujours présent,
Parce que combattre ensemble le système cisgenre hétérosexiste et raciste est toujours d’actualité,
Parce que nous avons besoin d’exprimer colère, revendications, solidarité et fiertés,
Plusieurs collectifs TPGBQIA+ et féministes se sont rassemblées autour de l’organisation de ce rassemblement politique annuel.

Articles de la même thématique : Turquie

[FàC #6] De l’infamie célébrée dans les stades

Le nationalisme turque contamine les esprits et ses manifestations polluent les stades. C’est le moment de réaffirmer notre solidarité avec les peuples qui vivent et combattent au Rojava.