[Paris] Rafle matinale en Gare d’Austerlitz

Gare d’Austerlitz, 7h56 - Rafle matinale

Le train de nuit en provenance de Briançon s’arrête quai 21. Plusieurs personnes attendent déjà son arrivée. Il faut peu de temps pour que les brassards fluos s’affichent sur les bras, “police”.

Celles et ceux qui passent la frontière franco-italienne à Briançon sont nombreux.ses à voyager en direction de Paris, pour y rejoindre famille, amis, ou simplement continuer leur route. Leur arrivée gare d’Austerlitz n’est un secret pour personne : la surveillance policière des “indésirables” à la frontière et sur le territoire est à l’origine de la mise en place d’un dispositif de contrôle accru dans les “hubs” parisiens (aéroports, gares, transports en commun).
Si lesdits contrôles ont toujours existé, cela fait maintenant plusieurs semaines qu’ils deviennent systématiques. Ce matin, une vingtaine d’exilé.e.s descendent du train, évidemment les flics sont là, à l’extérieur de la gare (un panier à salade, deux camionnettes de police), et à l’intérieur, tous en civil. Six d’entre eux ont été arrêtés, fouillés au corps et embarqués. “Je ne fais que mon travail madame”, bien sûr.
Racisme d’État, racisme policier, encore et toujours ; sur le quai, c’est simple, on ne contrôle que les Noirs. A cet horaire, dans cette gare, sur ce quai, ces pratiques de contrôle ciblent uniquement les personnes identifiées comme “migrantes”.
La frontière n’est pas une ligne, la frontière est partout où les dispositifs d’identification et de coercition sont implantés. Elle définit et discrimine celles et ceux dont la présence n’est pas reconnue légitime sur le territoire. Les arrestations de ce matin, comme celles d’hier, et celles de demain, sont synonymes d’enfermement, dans la majorité des cas en centre de rétention, et, donc, de déportation, vers l’Italie ou le pays d’origine.

Contre les rafles, contres la traque raciste aux sans-papiers, contre les C.R.A, contre la politique frontalière des États européens, mobilisons-nous !
Appel à soutien demain matin, le 12 septembre, 7h20, gare d’Austerlitz
Pour s’organiser, contact : groschatroux@protonmail.com


Voir en ligne : Rafle matinale, Paris Austerlitz - Paris-luttes.info