Récit de la manif’ interpro du 19 avril

Fonctionnaires, précaires, étudiant·es, lycéen·nes et retraité·es étaient dans la rue ce jeudi pour s’opposer aux réformes de Macron.

JPEG - 1011.1 ko

Un millier de personnes sous le soleil pour cette première grosse manifestation depuis le 22 mars, un beau chiffre quand on sait la faible mobilisation chez les étudiant·es et lycéen·nes en cette période de vacances scolaires.

200 à 300 cheminot·es, rejoints par des salarié·es du CHS La Chartreuse, ont ouvert le bal vers 11h30 en se rendant de la gare à la place Darcy, où plusieurs centaines de fonctionnaires, étudiant·es, lycéennes, retraité·es et précaires les attendaient. Après les discours habituels, c’est donc un millier de personnes qui ont défilé très (trop ?) calmement jusqu’à la préfecture, puis la place de la Libération.

JPEG - 920.1 ko

En avant du cortège, derrière la banderole syndicale, étudiant·es et habitué·es du cortège de tête sont allé·es manifester aux côtés des cheminot·es. K-ways noirs bras-dessus, bras-dessous avec les chasubles rouges ? On en est pas encore là, mais des mains ont été tendues ce jeudi.
À cet égard, on a vu par exemple l’amicale Dijon-Notre-dame des Landes distribué des sandwichs aux grévistes, avec une invitation à ce leurs mondes se rencontrent.

Une lutte peut en cacher mille autres

Où il est question d’alliance entre les mondes de la zad et les mondes syndicaux. Tract de l’Amicale Dijon - Notre-Dame des Landes, distribué lors de la manifestation inter-pro du 19 avril.

17 septembre 2018

Seul sursaut dans un défilé qui s’est contenté de suivre tranquillement les sentiers tracés par la Préfecture, une cinquantaine de personnes ont tenté, en fin de parcours, de partir en manif’ sauvage. Tentative de courte durée, puisque rapidement bloquée par les forces de l’ordre bourgeois aux alentours de la Cour d’Appel.

Mention spéciale à la BAC et aux policiers nationaux qui ont été d’une efficacité sans pareille... pour vider les terasses de la rue Vauban à coup de grenades lacrymogène. La méthode nantaise fait des émules ? [1]

JPEG - 981.6 ko
JPEG - 1006.7 ko
JPEG - 2.1 Mo
Les champions de la BAC, le sentiment du devoir accompli

Prochain rendez-vous interpro mardi 1er mai, pour toutes celles et ceux qui luttent contre le monde de Macron !

Pour voir ce qu’il se passe dans d’autres villes, allez faire un tour sur les autres sites du réseau mutu :

Compte-rendu à chaud de la manif du 19 Avril : (l’énième) fin du bloc ?

Récit écrit à chaud, et résultat d’une expérience forcément subjective d’une journée de manif particulière, marquée par la fin du fantasmatique « black block » et la constitution d’un énorme cortège déter, où les kways noirs se sont retrouvé.e.s en minorité.

« On marche ensemble, on gagne ensemble ! », paroles glanées le 19 avril auprès de manifestant·es lyonnais·es

Histoire de prendre le pouls des mobilisations en cours, deux contributeurs de Rebellyon ont battu le pavé pour recueillir le témoignage de celles et ceux qui luttent, en images et en sons.

A lire sur Rebellyon.info

Journée de convergence de luttes et manifestation le jeudi 19 avril

Ces dernières semaines, des initiatives d’actions avec des grèves et manifestations ont été organisées dans plusieurs secteurs professionnels et territoires. Appel de l’intersyndicale à une première étape dans le processus de convergence des luttes. Manifestation à 13h30, place Jules Ferry (gare des Brotteaux)

A lire sur Rebellyon.info

19 avril : des milliers d’agitateurs professionnels dans les rues de Tours

A l’appel de trois organisations syndicales et du mouvement étudiant et lycéen, 6 000 personnes ont manifesté de la place de la Liberté jusqu’à la gare de Tours, où la grève des cheminots se poursuivait.

A lire sur La Rotative

ou encore sur Manif-Est.info pour Nancy et alentours ou bien sur Expansive.info pour Rennes