Rencontre - projection : Situation politique et sociale au Vénézuela

Sur la côte nord de l’Amérique du Sud, au tout début de la Cordillère des Andes, il existe une ferme autogérée et un espace contre-culturel qu’un camarade en tournée de soutien vient nous présenter.

19h, lundi 11 juin au Black Market (59 rue Berbisey à Dijon)

La Libertaria et Extractivisme au Venezuela

En 2018, le Venezuela est toujours meurtri par une classe politique – tant de gauche que de droite – corrompue et répressive. La population subit une ultra-inflation (3000% – oui ça existe !) qui ne permet ni de manger, ni de se soigner. Les services publics fonctionnent mal (quand ils fonctionnent) et la délinquance sociale, policière et militaire explose. Le peu d’anarchistes qui n’ont pas encore quitté le pays, parce que refusant de fuir, s’organisent par l’entraide et l’autogestion.

La Libertaria est un espace autogéré par ces quelques libertaires vénézuéliens, une ferme de 4 hectares dans les Andes vénézuéliennes. Comme la nourriture est primordiale pour survivre, la Libertaria sème et récolte la contre-culture et les cultures organiques.

Un des membres de cet espace vient présenter la situation actuelle au Vénézuela, notamment à travers le nouveau documentaire « Extractivisme au Venezuela ».

Cette rencontre s’inscrit dans le cadre de la tournée de soutien à la Libertaria, en France et dans les pays limitrophes.

La Mistoufle


Voir en ligne : Infos sur la Libertaria et détails de la tournée francophone ici