Une compil’ punk contre la répression à Bure

Depuis quelques semaines, des flyers faisant la promotion d’un compilation CD en soutien aux inculpés de Bure circulent dans plusieurs haut-lieux de la vie nocturne dijonnaise. On a demandé au collectif Blast de nous en dire plus sur cette belle initiative.

Pour commencer est-ce que vous pouvez nous présenter votre collectif ?
Notre collectif est avant tout une bande de potes qui se cotoient depuis plus d’une dizaine d’année avec de nouvelles arrivées des départs...au gré de la vie quoi. Blast c’est la résurgence d’une asso qui s’appelle alhm (action libertaire haut marnaise) mais avec de nouvelles personnes qui sont arrivées depuis et qui ont permis de relancer une dynamique, un nouveau souffle. On organise des concerts/projections sur les villes de Chaumont et Langres. On essaye aussi de porter une présence antifasciste dans le maillage local en étant présent au sein d’évènements locaux qui s’accordent avec nos valeurs.

Comment vous est venue l’idée de faire cette compil’ ?
On traine tous autour des milieux politiques et musicaux à différents degrés. L’idée de la compil est venue de l’un d’entre nous lorsque une sale nouvelle nous est tombée dessus. Un pote s’est fait arrêter lors de la manifestation contre Cigeo à Bar-le-Duc en juin dernier. On s’est retrouvés devant la question de l’antirep et de comment on maintient une solidarité financière et humaine avec les potes qui peuvent partir en prison, la compile vient de ça...

Journée de mobilisation du 16 juin 2018 à Bar-le-Duc

Le 16 juin c’est aujourd’hui !
Autant vous dire que la motivation et l’impatience sont au rendez-vous par chez nous !

Suivi en cours dans l’article.
Et un témoignage ici

A lire sur Manif’Est

C’est important pour vous de soutenir Bure ? C’est quoi votre lien à cette lutte ?
Oui pour nous c’est important de lutter contre l’enfouissement des déchets nucléaires à Bure, cette lutte nous tient particulièrement à coeur car on se retrouve sur une lutte de territoire, Bure c’est à moins d’une heure de la maison pour certains... le nord de la Haute-Marne c’est notre territoire aussi, on l’habite on y a vecu grandi aimé pleuré. On y est attaché. Certains sont impliqués dans cette lutte depuis plus de dix ans...Après on est bien conscient que le problème des déchets nucléaires est un problème bien plus global, sur la gestion des ressources, notre rapport à la nature à notre consommation (énergétique et autres...) lutter contre l’enfouissement des déchets nucléaires c’est aussi lutter contre un système qui nous opprime bien plus globalement... ce n’est qu’une seule tête de l’hydre...

Vous avez d’autres projets du même genre ?
Blast n’a pas vocation à devenir un label ou une distro, c’était pour l’instant un one shot, peut être qu’il y en aura un autre mais pour l’instant ce n’est pas d’actualité. On se concentre essentiellement sur
l’organisation de nos prochains évènements concerts/proj’...

Comment vous l’avez conçue ? Comment vous avez choisi les morceaux ?
Tout s’est fait assez rapidement et de manière plutôt spontanée. L’idée c’était de contacter des groupes ayant une « renommée » pour que la compil puisse toucher un maximum de monde tout en respectant bien entendu nos goûts musicaux ! Il y a des groupes locaux bien évidemment. Certains groupes ont eu vent du projet et nous nous eux-mêmes contactés pour être dessus (Les Partisans ou Attentat Sonore) Pour le choix des morceaux c’est très variable car cela dépendait du choix des groupes, mais la majorité nous ont dit quelque chose comme : « prenez ce que vous voulez » ! Ça en dit long sur la proximité de la majorité des groupes « punks » avec leur public.

Ils en ont pensé quoi les groupes de la compil ?
Difficile de s’auto-congratuler, mais nous n’avons pas eu de retour négatif de la part des groupes. Certains en ont même acheté pour la diffuser sur leurs tables de presse pendant leurs concerts. Et avant, juste sur le projet, ils ont tous été super impliqués et très réactifs ! La majorité des morceaux sont arrivés très rapidement. La manifestation a eu lieu le 26 juin et la compilation est sortie courant août.

C’est courant ce genre d’initiatives dans le milieu punk ?
Les milieux punks et politiques sont deux milieux assez poreux, je pourrais dire que l’un ne va pas sans l’autre, ou tout du moins que le punk ne peut se passer de la politique, même le dernier des punks nihiliste à forcément quelque chose en rapport à la politique, ça serait quand même un non sens de chanter l’anarchie dans chaque morceaux et d’en avoir rien à foutre de la politique. Donc oui ce genre d’initiative est assez courante dans le milieu...

Pour commander la compil —> cocoalhm[at]riseup.net

JPEG - 52.7 ko

P.-S.