Vélorution des Lentillères

Pour un quartier autogéré dans une ville aseptisée ! Le samedi 20 avril, en vert et jaune, manifestons pour la résistance du Quartier Libre des Lentillères face à la bétonnisation.. oups .. l’€coquartier.

Au deuxième jour de la Fête de Printemps des Lentillères et à la neuvième année d’occupation des terres du quartier, on invite tous les amoureux du vélo et autres engins à roulettes non-motorisés à déferler en jaune et vert sur Dijon.

RDV samedi 20 avril à 10h00 à l’entrée du Parc de la Colombière.

Pique-nique sandwich à prix libre et marché pirate à partir de 12h30 sur la place de la République !

La vélorution commencera le matin pour finir par un pique nique place de la république vers 12h30 .
Vous pouvez vraiment venir avec toutes sortes d’engins à roulettes !
Nous savons que certain-es n’ont pas de vélos ou ne peuvent pas se déplacer avec de tels engins. Si vous voulez participer à cette vélorution mais que vous ne pouez pas vous déplacer , écrivez nous sur tierraylibertad@potager.org pour qu’on imagine comment faire. Vous pouvez aussi nous rejoindre en fin de vélorution sur la place de la république pour le pique-nique de la résistance !!

Toute la semaine , à l’atelier vélo des Lentuillères , c’est possible de venir fixer votre vélo ou même trouver un vélo à réparer . Il y a aussi sur le quartier un tas de métal disponible , un atelier et des outils pour des constructions sans limites .

La place de la république, c’est aussi le départ des manifs gilets jaunes , généralement vers 14h, ce sera donc l’occasion de se croiser pour l’avant manif .

JPEG - 152.8 ko
Volte à Vélo de le semaine de résistance d’avril 2018

Depuis 9 ans, ce petit bout de campagne au cœur de la ville, derniers vestiges de l’ancienne ceinture verte de Dijon, muée à présent en lieu d’habitation, d’autoconstruction, de maraîchage et d’activités sociales diverses, continue à résister face à la menace d’un projet immobilier mortifère.

Dans ce triangle de 8 hectares, espace aussi bio-diversifié qu’hétéroclite, on continue à croire en la gestion des communs par les habitant.e.s – et non par les pouvoirs publics – et à inventer des manières de vivre collectivement en autogestion.

On n’oublie pas que les rencontres passent aussi par la fête, alors venez nombreux.ses pour des concerts, des ateliers, des spectacles, pour tisser des liens et s’amuser hors des schémas habituels, dans des espaces non marchands.

JPEG - 162.8 ko


Proposer un complément d'info

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?