Adresse du comité technique académique à la rectrice de Côte d’Or

Les représentant-es des personnels de l’académie de Dijon expriment leur indignation et leur inquiétude sur la situation des élèves mineurs et jeunes majeurs étrangers scolarisés dans l’académie de Dijon.

Comité technique académique - jeudi 7 novembre 2019 à Dijon

Motion

Les représentant-es des personnels de l’académie de Dijon expriment leur indignation et leur inquiétude sur la situation des élèves mineurs et jeunes majeurs étrangers scolarisés dans l’académie de Dijon.

Des familles vivent sous la menace d’expulsion, logées au 115 ou même à la rue alors qu’elles remplissent les conditions de régularisation ; leurs enfants scolarisés ne peuvent pas suivre les cours dans des conditions acceptables.

Des mineurs non accompagnés se voient refuser la scolarisation à laquelle ils ont droit. Quand ils deviennent majeurs, ils sont de plus en plus systématiquement victimes d’obligation de quitter le territoire après une instruction à charge de leurs dossiers.

Les représentant-es des personnels demandent à la rectrice de prendre la mesure de ces problèmes et de faire tout ce qui est en son pouvoir pour faire respecter le droit à la scolarisation et la protection de
l’enfance, en refusant de céder à la pression des collectivités territoriales et en interpellant les autorités préfectorales pour que les dossiers de demande de régularisation de ces élèves soient étudiés avec la plus grande attention et avec humanité.

Les représentant-es des personnels demandent également à la rectrice de prendre la mesure du désarroi et de la souffrance des équipes éducatives mobilisées dans les établissements et qui n’acceptent pas le gâchis que représente l’expulsion de jeunes scolarisés alors qu’ils sont en cours
de formation dans le service public de l’Éducation nationale.

Motion adoptée à l’unanimité des organisations syndicales siégeant en CTA
FSU, UNSA, FO, CFDT



Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Mineurs scolarisés

Articles de la même thématique : Lycée

Un enfant qui ne va pas à l’école, c’est … extraordinaire !

En France, il y a quelques milliers d’enfants et de parents qui n’ont toujours pas trouvé de bonne raison de se/les soumettre à l’instruction linéaire et formelle de l’éducation nationale. Ils et elles exercent leur droit à la liberté d’instruction inscrite dans toutes les déclarations relatives aux droits humains et dans notre Constitution française.

Des enfants qui apprennent sans école.

Des enfants qui apprennent sans école cela nous paraît fou-dingue, nous avons peine à l’imaginer. Aurions-nous oublié que l’être humain est une bestiole extraordinaire conçue physiologiquement et biologiquement pour apprendre perpétuellement ? Et/ou peut être que l’enfant est un être humain...