Meeting pro-Zemmour à Fontaine-lès-Dijon : contre rassemblement le 1er avril à 17h30



Un meeting des partisans de Zemmour est annoncé à Fontaine-lès-Dijon le samedi 1er avril, en présence des principaux lieutenant du candidat fasciste. Plusieurs collectifs appelent à un rassemblement le jour même à 17h30, place de l’hôtel de ville.

  • Contre-rassemblement à 17h30 place de l’Hôtel de Ville

    Le lieu et l’heure du rassemblement pro-Zemmour étant maintenant connus, un contre-rassemblement est annoncé à 17h30 place de l’Hôtel de Ville à Fontaine-lès-Dijon.

Pour les libertés et contre les idées des extrêmes droites, plus que jamais
L’intersyndicale et inter associations de Côte-d’Or appellent à manifester massivement à Dijon, le vendredi 1 er avril, contre la tenue du meeting de Nicolas Bay et de Stéphane Ravier. Ces deux personnes sont dorénavant des soutiens d’Eric Zemmour.
Comme leur tête de gondole, ces deux personnages partagent la haine et le rejet de l’autre, attisent les peurs et incitent à la haine raciale comme l’illustre leur refus d’accueillir les migrant-e-s comme le montre ses récentes déclaration sur l’ Ukraine. Ils divisent la société sur des bases ethniques, religieuses, identitaires.
Zemmour est un candidat des inégalités sociales. Bien loin de dénoncer les salaires insuffisants des premiers de corvée, ou l’enrichissement éhonté des patrons des entreprises du CAC40, son programme ne vise qu’à renforcer la guerre aux pauvres et à poursuivre la régression sociale imposée par le libéralisme, par exemple en repoussant l’âge de départ à la retraite à 64 ans.
Zemmour est un candidat des atteintes aux libertés, déjà bien mal menées par l’actuel président qui s’en prendrait encore davantage à la liberté d’expression, d’information, audroit à la culture...
Comme Zemmour, les deux recrues issues du RN sont des experts en propos sexistes (Ravier a été condamné sur ces faits) et clairement misogynes, en propos hostiles aux militant-es antiracistes et aux militant-es qui combattent les LGBTphobies, et portent des propos hostiles à l’inclusion des enfants porteurs de handicap dans les établissements scolaires.
Il est représentatif de la banalisation du racisme, de la xénophobie, du rejet, qui empoisonne le débat
politique et détourne des vrais problèmes.
Nous, syndicats et associations de la Côte-d’Or, continuons et continuerons à promouvoir une société démocratique, laïque et sociale, une société inclusive et solidaire où le vivre ensemble n’est pas une formule creuse. Nous persisterons à identifier et à dénoncer les idées des extrêmes droites quelles que soient les candidats qui les portent.
Venez avec vos plus belles pancartes et vos plus beaux drapeaux !
À partir de 17h30
Place de l’hôtel de ville
Fontaine-lès-Dijon

CNT 21, CGT Côte d’Or, FSU Côte d’Or, Solidaires 21, LDH Dijon, ATTAC 21, UNEF Bourgogne, Touche pas à mon pote, Collectif 25 novembre, Quartier libre des Lentillères, NPA, Mouvement de la Paix, SOS Racisme, Espace autogéré des Tanneries.



Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Syndicalisme

Réforme des retraites : l’université de Bourgogne se mobilise

Une assemblée générale étudiant·es-personnels aura lieu lundi 30, et un cortège partira du campus pour la manifestation de mardi. L’intersyndicale demande par ailleurs une dispense d’assiduité pour les étudiant·es les jours de mobilisations.

Articles de la même thématique : Fascisme

Écofascismes - présentation discussion avec l’auteur

Antoine Dubiau viendra présenter son livre le jeudi 26 janvier à 19h à l’espace activité des Tanneries.
« Écofascistes ! » est parfois lancé comme une insulte pour discréditer les mouvements écologistes, qualifiés alors de « totalitarisme vert », l’auteur prend le parti d’analyser et théoriser ce à quoi le terme « écofascisme » peut concrètement et précisément faire référence. Pour cela il identifie un double mouvement qui relève à la fois de la fascisation de l’écologie et de l’écologisation du fascisme.

[Besançon] Manifestation antifasciste vendredi 27 janvier

Le vendredi 27 janvier 2023 à 13h30 une manifestation a été appelée devant le TGI de Besançon, en marge du procès de deux militants d’extrême-droite qui avaient profané une statue de Victor Hugo le 20 novembre dernier.

Brésil : Électoralisme de gauche, action directe fasciste et résistance antifasciste

Paru en novembre dernier, quelques jours après l’élection à la présidence du Brésil de Lula face au fasciste Jair Bolsonaro, ce texte revient sur la dynamique post-électorale et la passivité de la gauche institutionnelle face aux actions fascistes. À lire ou relire au lendemain de la manifestation bolsonariste du 8 janvier dans la capitale Brasilia.