Au-delà du silence et du déni : forum sur les violences sexuelles sur mineurs



Du 30 octobre au 20 novembre, de 20h à 22h, le forum des violences sexuelles sur mineurs lance le premier volet d’une série en trois temps sur la pédocriminalité. Accessible en ligne.

En France, 165 000 enfants sont victimes chaque année de viols et de violences sexuelles. 1 enfant sur 5 est victime de violences sexuelles.Dans une classe de CM de 30 enfants, en moyenne 3 enfants sont victimes d’abus sexuels au sein de leur famille.

Les victimes sont nombreuses et la plupart du temps silencieuses. C’est peut-être vous, moi, lui ou elle.

Du 30 octobre au 20 novembre, de 20h à 22h, le forum des violences sexuelles sur mineurs lance le premier volet d’une série en trois temps sur la pédocriminalité.

Avec Eva Thomas, Marie Rabatel, Helene Romano, Lyes Louffok, Anne Helene Moncany, Laurent Boyet, Eugenie Izard, Hélène Romano, Soraya Demoura Freire, Sarah Abitbol, Mie Kohiyama, Patric Jean, Muguette Dini, Marie Laure Gamet, Marie Jo Thiel, Brigitte Lemaine, Florence Thibaut, Jean Pierre Rosenczveig (...)

Réalisée par Manuèle Lang, journaliste, et par Ophélie Perrin, thérapeute, cette première série d’interviews donnera la parole à des victimes qui ont fait de leur vécu leur combat, à des professionnels de la protection de l’enfance ainsi qu’à des chercheurs.

lien vers les live Facebook

Pour aller plus loin



Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Violences sexuelles

[Besançon] Absence d’intimité, refus de plainte, propos dégradants… le commissariat central de la Gare-d’eau épinglé dans sa gestion des violences sexuelles et sexistes

Hier mardi 8 mars, plusieurs centaines de personnes ont manifesté dans le cadre de la journée internationale du droit des femmes. Place Louis Pasteur à Besançon, une revendication a retentit : « nous devons obtenir une meilleure prise en charge dans les commissariats, qui reste encore très insatisfaisante. » Dans un article paru mercredi dernier, le média « Kawa TV » a esquissé la situation locale en la matière. Un panorama édifiant pour une ville moyenne, et une véritable réflexion sur la considération institutionnelle des violences sexistes et sexuelles.