Immersion dans les rangs de Génération Z BFC


Saône-et-Loire

Mouvement de jeunesse du parti « Reconquête ! » lancé fin 2021 par Éric Zemmour et ses soutiens, « Génération Z » s’est également implanté en Bourgogne/Franche-Comté. Mais au-delà des discours et des meetings calibrés, nous avons découvert une arrière boutique bien moins présentable.

Mouvement de jeunesse du parti « Reconquête ! » lancé fin 2021 par Éric Zemmour et ses soutiens, « Génération Z » s’est également implanté en Bourgogne/Franche-Comté. Mais au-delà des discours et des meetings calibrés, nous avons découvert une arrière boutique bien moins présentable : connivence avec des néonazis notoires, poses avec le terroriste Maxime Brunerie, diffusion de chansons antisémites, réalisation de graffitis reprenant la croix gammée, menaces sur les réseaux sociaux, camps d’entraînement en plein air, opérations collages en armes et cagoules, attaques de réunions de gauche, militants condamnés ou poursuivis pour des atteintes sexuelles, des violences volontaires aggravées et des profanations de mosquées… un palmarès aussi terrible que fulgurent. Organe politique, ou prémices d’une milice ? À Dijon et Besançon, enquête sur le nouveau visage de l’extrême-droite.

Un référent régional adepte de couplets antisémites.

Nous commençons notre enquête mi-février à Dijon, avec la rencontre de Christopher. Entre octobre 2021 et janvier 2022, il est passé par le syndicat étudiant conservateur « l’UNI » puis a été encarté à « Génération Z. » Débarquant en néophyte à la capitale des Ducs comme en politique, il veut alors surtout découvrir une communauté d’idées et de personnes. D’abord simple petite main en Bourgogne, il gravit progressivement les échelons. Jeune homme de confiance, il est même nommé dans l’encadrement en Normandie afin de structurer cette zone en pleine croissance. Réunion fondatrice de Villepinte, accès libre au siège de Paris, relations avec tout le gratin Hexagonal, il devient un véritable maillon de l’appareil. Mais c’est en repenti qu’il s’exprime, accablé par son expérience dans un environnement avec lequel il souhaite rompre. C’est pour « éviter que ces gens-là soient susceptibles de prendre les manettes du pays » qu’il consent à livrer son parcours, sa parole, mais aussi ses archives.

En premier lieu son texto « d’accueil » envoyé le 18 novembre 2021 à 21h55, avec la ligne personnelle du dirigeant Bourgogne/Franche-Comté Jürgens Tyll [1]. Il se compose d’un fichier MP3 intitulé « Maurice – Suprême MRAP », une chanson exigeant la libération de l’homme d’État Maurice Papon incarcéré d’octobre 1999 à septembre 2002. Dixit l’introduction, celui-ci est dépeint comme « un déporteur de Juifs pour sauver des Français. » Collaborateur vichyste et responsable de tueries visant les indépendantistes algériens, il fut effectivement poursuivi et condamné pour ses « crimes contre l’Humanité » durant l’Occupation. Le titre est d’ailleurs issu d’une piste de trois albums du groupe « Suprême MRAP », côtoyant d’autres œuvres réalisées entre 2000 et 2003 comme « Négrolokaust », « Bombe atomique sur l’Afrique », « Trop de Bougnoules », « Chasse au Pédés », « Sale Légume Handicapé », « Tuer du Manouche », « IndianAdolf », etc. Un partage sordide, que l’expéditeur n’a jusqu’alors jamais voulu expliquer.

JPEG - 40.2 ko
La pochette de l’album « total génocide » produit par le groupe « Suprême MRAP » en 2000, d’où est issu le titre « Libérez Maurice Papon. » Le visuel est une photographie d’archive, réalisée le 24 octobre 1940 lors de « l’entrevue de Montoire » entre Adolf Hitler et Philippe Pétain
À Dijon, un attrait certain pour les croix gammées.

Ce type d’apport « musical » ne constitue pas l’unique annonce stupéfiante, notre source relatant un second incident particulièrement lourd qui l’aurait convaincu de prendre ses distances. Il raconte longuement, encore secoué : « Dans la nuit du 14 au 15 février [2022], nous étions quatre à sticker dans le secteur de Fontaine-d’Ouche vers 22h30. Tous sont à GZ, dont le président de l’UNI qui était là. Un peu plus tard nous sommes passés au CROUS [le restaurant Montmuzard], mes compagnons inscrivant des Z à la peinture noire… puis une svastika. Ils m’ont dit qu’ils voulaient aller aux Grésilles pour faire pareil, mais j’ai refusé de venir. Un peu plus tard, j’ai appris par la presse [2] que croix gammées et Z y avaient été largement inscrits. J’étais choqué. À partir de ce moment-là, c’en était terminé avec eux. » Une incrimination considérable, qui pourrait l’expédier devant un tribunal pour « complicité. » Christopher en aurait conscience, mais avance prendre le risque pour que « la vérité soit enfin dite. »

Ces références au régime d’Adolf Hitler sont-elles isolées ? Si les bourguignons sont principalement issus de « l’UNI », du « Rassemblement National » et des « Républicains », le soutien de groupuscules plus sulfureux est palpable. En recherchant au sein du commandement local, un proche de Jürgens Tyll laisse songeur. Iannis Moriaud avait repris la régence des monarchistes de « l’Action Française » le 26 janvier 2019, en étant déjà connu pour ses apparitions… affublé d’un couvre-chef de la Waffen-SS [3], ou comme le 5 mars 2022 accolant Maxime Brunerie à son domicile sur fond de bibelots aux couleurs du IIIe Reich [4]. Une célébrité du milieu, qui avait tenté d’assassiner Jacques Chirac le 14 juillet 2002. Un curriculum vitae qui n’a pas empêché Moriaud de rejoindre « Reconquête ! » : on l’aperçoit à des meetings aux cotés de l’ultranationaliste Thomas Joly [5], serrant des mains à Saulieu le 12 février 2022 [6], ou dans l’intimité du responsable de Côte-d’Or Antoine Camus durant une interview le 17 mars 2022 [7].

Un entourage déconcertant, miroir de sa nouvelle affiliation au « Parti de la France. » Scission du « Front National » en 2009, cette frange est pleinement enrôlée auprès d’Éric Zemmour [8]. Iannis Moriaud y a retrouvé Benjamin Lematte, ex-RN membre du bureau national et référent Bourgogne du PDF. Au passif de cet allié tutélaire en Saône-et-Loire, une déclaration négationniste et un crochet par le « Bloc identitaire » en 2013 [9], une manifestation « anti-migrants » interdite en 2015 [10], un rassemblement avec le pétainiste Alexandre Gabriac en 2017 [11], ou le passage à tabac de féministes en 2021 [12]. Mais prolixe sur ses marques fétiches, il exhibe aussi le logo de l’enseigne nationaliste russe « Svatsone » en toutes circonstances militantes [13]. Côté Haute-Saône, le conseiller municipal PDF de Romchamps Christophe Devillers est un soutien de la première heure [14]. Il fut épinglé pour ses liens avec des skinheads néonazis [15], comme David Beaune condamné en 1995 pour un meurtre raciste [16]. Après avoir essayé de conduire les manifestations anti-pass sanitaire à Belfort, il se retrouve isolé depuis la défection de ses colistiers [17]...



Notes

[1

PNG - 87.9 ko

[3

JPEG - 85.1 ko

[4

JPEG - 58 ko

[5

JPEG - 94.2 ko

[6

PNG - 731.5 ko

[7

PNG - 281.6 ko

[13

JPEG - 125.7 ko

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Fascisme

Errance Urbaine #22 - Avril 2022

L’actualité vue par les rues de Dijon et alentours ces dernières semaines. Au programme ce mois-ci de l’antifascisme, des élections, et des nouvelles des Lentillères.

Articles de la même thématique : Nationalisme, patriotisme

Le RN ne sera jamais le bienvenu à Besançon !

Cela n’étonnera personne si on avoue que le Collectif Antifasciste Besançon s’est un peu endormi ces derniers temps. Mais fort heureusement à Besac, des personnes savent encore s’organiser (éh oui, sans nous) pour combattre l’extrême-droite. Preuve en est l’accueil réservé au bus de campagne du Rassemblement National ce vendredi après-midi…