Dans le Jura la répression bat son plein !

Les convocations au commissariat et PV pleuvent sur les opposant.es à la réforme des retraites. Pour soutenir les personnes convoquées, voici la liste des rdv devant le commissariat de Lons-Le-Saunier.

Depuis plus d’un an, les Gilets Jaunes se sont levés contre les attaques du pouvoir macronien. L’unique réponse du gouvernement a été la répression policière. Ici, elle s’est accentuée à Lons-Le-Saunier à partir du 16 novembre 2019 et se poursuit aujourd’hui contre les opposant-e-s à la réforme des retraites.

Contraventions et accusations mensongères se multiplient ! Tous les prétextes sont bons et valent amendes ou convocations au commissariat de police : « distribution d’imprimé ou d’objet à l’occupant d’un véhicule circulant sur une voie publique », « bruit ou tapage injurieux troublant la tranquillité d’autrui », « stationnement dangereux », « plaque illisible », « entrave à la circulation », etc.

Cette répression politique a pour but de faire taire toute contestation et de nous isoler. Elle révèle le vrai visage du pouvoir : liberticide et autoritaire. Face à cela, nous devons nous unir : un collectif anti-répression vient d’être créé. Si vous êtes, vous aussi, concerné-e par le zèle de notre police, contactez-le : « antirep39@riseup.net ». Et pour soutenir concrètement les personnes convoquées à des auditions, nous vous invitons à être présent-e-s devant le commissariat de Lons-Le Saunier (15 min avant l’horaire indiqué).

  • 27 janvier 10h
  • 28 janvier 10h et 14h
  • 30 janvier 10 h
  • 31 janvier 10 h
  • 3 février 14h
  • 5 février 14h et 16h
  • 6 février 14h
  • 10 février 9h
  • 11 février 9h et 14h
  • 12 février 14h
  • 13 février 9h et 14h30


Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

  • Le 17 janvier 2020 à 10:01, par Adeline

    Un tout petit rectificatif : il n’y a pas d’audition le 3 février à 16 h....

  • Le 16 janvier 2020 à 09:44, par Adeline

    à ajouter à la liste des auditions : 28 janvier à 10 h et 5 février à 16 h. MERCI !

  • Le 15 janvier 2020 à 10:57, par eastbank

    une convocation supplémentaire pour le 3 février à 16h

Articles de la même thématique : Répression

DGSI : dernières techniques de drague…

Depuis 3 mois, plusieurs personnes à Marseille et dans dʼautres villes de France se sont faites « approcher » par les RG en lien avec la question du Rojava et du Kurdistan. A chaque fois, ces personnes ont été « contactées » de manière individuelle et isolée. Cette fois-ci, ce qui est visé par les flics est le soutien actif à la lutte au Rojava, mais régulièrement des histoires similaires arrivent à des camarades impliqués dans dʼautres luttes.
À travers un exemple particulier, ce texte vise à analyser et à comprendre la stratégie des RG et mieux se défendre collectivement de la police..

Articles de la même thématique : Gilets Jaunes

Répression en BFC : deux cas récents

Une militante relaxée à Châlon pour l’affaire de la caricature du commissaire. Un militant bisontin menacé de licenciement par son employeur pour son engagement politique...

D’un carnaval à l’autre : Deux rendez-vous militants à Chalon

Le 19 février, contre la répression, viennoiseries et rassemblement de soutien à Sophie en procès pour avoir diffusé une image du commissaire de Chalon, détournée avec divers artifices loufoques.
Le 27 février, carna-marche des libertés, contre les nouvelles lois scélérates

De Battisti aux Gilets Jaunes : la presse, la violence et le pouvoir

Le 12 janvier 2019, Cesare Battisti était arrêté par la police bolivienne. La France était à ce moment là secouée par le surgissement des Gilets Jaunes. Deux ans après, c’est l’occasion de revenir sur le traitement médiatique appliqué à l’ex-guerillero en le confrontant à celui qui traitait du mouvement social en cours.