[Dijon] Les précaires entrent en action

Mardi était une journée nationale de mobilisation dont le but était de mettre en lumière la situation des précaires. Une action a eu lieu à Dijon.

Une action a été menée par le CPHRE (Collectif des Précaires de l’Hôtellerie, de la Restauration et de l’Evénementiel) mardi 26 mai place de la Libération à Dijon. Elle avait pour objectif de visibiliser leur situation d’intermittents de l’emploi, précarisés par les politiques gouvernementales de réduction des droits de tous à l’assurance chômage.
C’est une initiative soutenue par le Coordination des Interluttants et Précaires de Bourgogne, en coordination avec d’autres actions partout en France.

Oubliés des plans d’urgence de l’État
Précaires et intermittents de l’emploi, Nous Luttons Pour ne Pas Mourir

À l’initiative du ​ CPHRE​ , avec le soutien de la ​ Confédération Générale du Travail​ (CGT) et de la Coordination des Intermittents et Précaires (CIP)

Ensemble, nous sommes dans les grandes villes de France ce​ Mardi 26 mai.
Il est plus que jamais, grand temps de nous écouter attentivement, de souligner la gravité de notre situation précaire inextricable.
Nous, intermittents de l’emploi, en restauration, en hôtellerie, en événementiel, en tourisme, sommes les oubliés de la République dans cette crise COVID-19.
Une triple peine quand, sans activités aujourd’hui, déjà touchés par la réforme d’assurance chômage de 2019 durcissant les critères d’accès, alors que nous n’avons plus de travail aujourd’hui et qu’en septembre 2020 le second volet de cette réforme promise pénalise le calcul de nos droits.

La violence de votre silence est une absence de considération que nous vous demandons de cesser.

Arrêtez de nous nier, nous sommes les victimes de la crise sociale.

Face au risque de mort sociale imminent de nombres d’entre nous, nous exigeons des mesures d’urgences à la hauteur de la réalité de cette crise et des mesures d’avenir pour que l’emploi discontinu ne soit plus une variable d’ajustement économique aux conséquences sociales dévastatrices :

Prolongement de l’indemnisation de tous les chômeurs arrivant en fin de droit.

Abrogation immédiate du décret du 1er novembre 2019 sur le durcissement des critères d’accès au régime général de l’assurance chômage.

Abrogation du décret du 1er septembre 2020 qui diminue tragiquement les allocations chômage des salariés à l’emploi discontinu.

Ouverture inconditionnelle de droits pour les chômeurs actuellement non indemnisés

Mise en place d’une refonte complète de l’assurance chômage pensant des droits adaptés à la discontinuité de l’emploi.

Nous attendons des actes !

PDF - 201.8 ko
Le communiqué


Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Précarités