[En images] Marche pour la justice et la dignité à Besançon

Récit en images de la manifestation « pour la justice et la dignité » appelée à Besançon en réponse à l’appel national de ce samedi 13 juin. Plus de mille personnes ont défilé dans le centre-ville !

La manifestation est convoquée pour 15h. Peu de chance de passer à côté de l’info pour celleux dont le regard à l’habitude de se poser sur les affichages sauvages : des centaines d’affiches recouvrent le centre ville bizontin et appellent à une « marche pour la justice et la dignité ». Pas bien clair toutefois s’il s’agit d’un rassemblement ou d’une manif.

JPEG - 66.5 ko

Quoiqu’il en soit et malgré la pluie et le temps orageux annoncé, pas mal de monde converge place du Huit-Septembre, où les parapluies sont de sortie à côté de nombreuses pancartes et banderoles. Le milieu militant a répondu présent, les gilets jaunes aussi, les quartiers sont moins représentés, on remarque tout de même une forte participation de jeunes et particulièrement de jeunes filles.

JPEG - 160.9 ko
JPEG - 90.2 ko
JPEG - 74.3 ko
JPEG - 115 ko
JPEG - 107 ko
JPEG - 141.2 ko
JPEG - 66.4 ko
JPEG - 104.4 ko

Après une demi-heure de prise de paroles et au vue du nombre de personnes, il est décidé de partir en manifestation. Le cortège se forme, et quitte la place en passant devant le stand de campagne pour les municipales du candidat LR. Quelques insultes fusent, et la manifestation rejoint à bon pas la préfecture. Pas un képi à l’horizon.
Devant les portes bien fermées, les manifestant.es s’agenouillent pendant qu’une banderole est déployée pour rappeler les 8 min 46 pendant lesquels Georges Floyd a été maintenu au sol, genou sur le cou.

JPEG - 150.7 ko
JPEG - 171.7 ko
JPEG - 114.8 ko

Le cortège reprend sa route. A l’approche du commissariat, une partie de la manif tente un retour direct en ville. Une autre plus determinée appelle à aller jusqu’à l’entrée du poste de police et arrive à faire bifurquer l’ensemble du cortège. Une demie compagnie de CRS a été déployée devant. Un face-à-face semble s’engager, à coups de sifflets et de slogans contre la police, mais deux prises de paroles, par deux figures militantes trop effrayées que la colère monte, font oeuvre de pacification. Elles en appellent à ne pas provoquer la police, (comme si les violences policières étaient le fait de provocation !?). Dures à accepter pour une bonne partie des manifestant.es, elles se font couvrir par de nouveaux sifflets.

JPEG - 126.5 ko
JPEG - 147.8 ko
JPEG - 89.4 ko
JPEG - 153.3 ko

Retour tranquille au centre ville. Vivement la prochaine !



Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Violences policières

Manifestive en Hommage à Steve

Plus personne ne peut le nier : la police brutalise, mutile, tue. Le drame de la Fête de la musique de Nantes en 2019, qui a coûté la vie à un jeune fêtard, nous a rappelé à cette odieuse réalité. Parce que nous voulons continuer à danser la tête haute où nous voulons et quand nous voulons, nous appelons à rejoindre la prochaine Manifestive Dijonnaise le Samedi 19 Juin 2021 à 14h place de la République à Dijon.

Jérôme Laronze : 4 ans déjà !

Le 20 mai 2017 Jérôme Laronze, paysan éleveur de 37 ans était abattu par un gendarme, de 3 balles, une sur le côté et deux dans le dos. 4 ans après les faits, la procédure n’avance pas ! C’est pourquoi nous nous rassemblerons devant le palais de justice de Châlon-sur-Saône à 16h30 le jeudi 20 mai 2021 pour exiger Justice et Vérité pour Jérôme Laronze !

Articles de la même thématique : Racisme

Organisations féministes, LGBTI, syndicales, nous soutenons tous les modes de lutte antiraciste

« La non-mixité est un acquis du mouvement social depuis le XIXe siècle, défendons-la pour toutes et tous ! » Un ensemble d’organisations féministes, LGBTI et syndicales demande le retrait de l’amendement sur les réunions en non-mixité racisée et de la loi « séparatisme ». La non-mixité est une pratique historique qui a permis de nombreuses avancées, et dans un contexte d’offensive raciste, « il est primordial de nous ranger aux côtés des organisations antiracistes », ajoutent-elles.