[En images] Près de 300 personnes rassemblées contre les lois liberticides

Ce samedi, répondant à l’appel national de la coordination contre la loi sécurité globale, et à l’appel de plusieurs associations locales comme Attac, Solidaires, ou la LDH, près de 300 personnes se sont rassemblées devant la préfecture de Bourgogne. Un soundsystem était aussi présent, pour dénoncer la répression qui vise les organisateurs de la free partie de Lieuron le soir du 31 décembre.

JPEG - 481.2 ko
JPEG - 833.6 ko
JPEG - 740 ko
JPEG - 603.2 ko


Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Contre la loi sécurité globale

Manifestive acte 2 : Décrétons l’état d’urgence culturel

Acharnement judiciaire contre la fête libre, chars censurés dans de nombreuses villes, manifestations interdites, répression policière… L’arsenal judiciaire bat son plein pour étouffer toute mobilisation autour de la fête libre. Nous répondrons avec nos basses et nos caissons pour une nouvelle manifestation samedi 6 mars !

[En images] Marche des libertés à Chalon-sur-Saône

Samedi 27, environ 500 personnes ont manifesté dans les rues de Chalon-sur-Saône pour protester contre les lois liberticides (« sécurité globale », « contre les séparatismes », fichage, etc.). Parmi les manifestant·es, beaucoup répondaient à l’appel du comité de soutien à la Maskarade, dont le camion-sono a rythmé le cortège.

Articles de la même thématique : Pression - Censure

Frédérique Vidal, le bonsaï qui cache la forêt.

Sur le tableau, Frédérique Vidal en train de pacifier l’université française. En bas, à droite, une étudiante, de blanc vêtue, qui n’appartient pas à un groupe féministe radicalisé.

La notion d’islamo-gauchisme ne se débat pas scientifiquement, elle se combat politiquement

Suivant Macron, Blanquer et Darmanin, Frédérique Vidal, la ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, souhaite enquêter sur l’idéologie islamo-gauchiste qui gangrènerait les facs françaises. « Non ! » lui répondent les universitaires qui dénoncent une chasse aux sorcières et une notion (d’extrême droite) qui ne serait pas scientifique. Mais ne serait-il pas temps de changer de régime argumentatif ?

D’un carnaval à l’autre : Deux rendez-vous militants à Chalon

Le 19 février, contre la répression, viennoiseries et rassemblement de soutien à Sophie en procès pour avoir diffusé une image du commissaire de Chalon, détournée avec divers artifices loufoques.
Le 27 février, carna-marche des libertés, contre les nouvelles lois scélérates