Expulsion du Château du Tertre et du bâtiment Censive de la fac de Nantes

Le Château du Tertre et le bâtiment Censive de la fac de Nantes ont été expulsés ce mrecredi matin par 300 gendarmes.
Profitant des vacances, le président de l’université Olivier Laboux, et la préfète Nicole Klein, ont fait expulser les deux bâtiments occupés respectivement depuis le 26 et le 22 novembre 2017. 150 personnes, principalement des mineurs isolés migrants, se retrouvent à la rue.
Si vous êtes sur place et que vous disposez de solutions de relogement d’urgence, vous pouvez contacter le 07 58 23 40 28. Un rassemblement est appelé dès ce soir à 19h devant la Préfecture de Nantes, et une manifestation aura lieu le 31 mars.



Articles de la même thématique : Logement

La Gazette des confiné·es #15 - Occupations et Zad, économie vs écologie et locataires étranglés

Sous Macron, l’économie est reine et les promesses écologiques du vent. Ou du greenwashing pour les multinationales. Bien réelle, la répression s’abat sur les classes populaires et les luttes. Violences policières, Zad détruites, squats menacés... Dans les immeubles de New-York, Bologne et peut-être bientôt de Rennes ou Paris, les menaces d’expulsions locatives poussent à la solidarité. Se transformera-t-elle en mouvement politique ?

Appel à la grève des loyers

La proposition d’une grève des loyers se propage depuis quelques jours, parallèlement au coronavirus, en réaction à la crise politique, économique et surtout sociale qu’il provoque, qui vient s’ajouter à ladite « crise sanitaire » qui dure depuis quelque temps.