Lettre ouverte de l’AG Education du Chalonnais au Directeur académique 71


Saône-et-Loire

Lettre ouverte de l’AG Education du Chalonnais au Directeur académique 71. Après le succès de la saison 1, nos producteurs nous ont accordé des financements pour poursuivre la série « Le forcené de Mâcon ». La saison 1 s’était terminée par une bonne nouvelle pour notre héros, qui avait reçu une jolie prime de Noël... La saison 2 s’annonce vengeresse !

Saison 2 - Episode 1 : La caisse de grève

Pitch : Après avoir passée d’excellentes fêtes de fin d’année grâce à une prime bien méritée, notre héros manque de s’étouffer avec la fève lors de la galette pour les personnels de la DSDEN... Des enseignant·e·s et leurs syndicats mobilisés contre la casse du système de retraites ont en effet l’outrecuidance de lui demander publiquement de participer au pot commun...

Lettre ouverte de l’AG Education du Chalonnais au Directeur académique 71

Monsieur le Directeur académique,

Nous avons eu le plaisir d’apprendre que grâce au décret du 1er décembre, votre prime annuelle maximale passe de 49980 euros à 51760 euros par an et le complément maximal de 8820 à 12940 euros. Votre écoute auprès des personnels, votre travail, et votre gestion rigoureuse des deniers publics (comme l’augmentation du temps de travail des AESH sans l’augmentation de salaire correspondante) ont été récompensés par une augmentation considérable de votre revenu. Notre Ministre a aussi pensé aux enseignant-e-s en leur attribuant la somme supplémentaire de 20 euros par mois, une somme considérable pour les féliciter de faire une deuxième heure supplémentaire, de répondre à de plus en plus de missions (orientation de nos élèves avec la suppression des conseillères d’orientation, élaboration des sujets des E3C...). Malheureusement, Monsieur Blanquer a oublié de distribuer ses cadeaux aux AP, AESH, AED dont les revenus n’atteignent pas l’équivalent du SMIC.

Pour faire bon usage des primes que l’on vous a attribuées, nous vous proposons de soutenir notre caisse de grève. En effet, depuis le 5 décembre, plusieurs personnels de notre collectif sont en grève contre la réforme des retraites. Nous savons que les pensions vont globalement baisser de plusieurs centaines d’euros par mois. Même si les primes seront intégrées dans le système de retraite à point, cette réforme touche tous les personnels de l’Éducation nationale, quelque soit leur place dans la hiérarchie. Si cette réforme passe, elle va briser la solidarité intergénérationnelle, au profit du chacun-e pour soi (la retraite par capitalisation). Nous sollicitons donc dès maintenant votre générosité. Vous pouvez envoyer votre participation à l’un des syndicats signataires qui la reversera dans la caisse de grève.

Veuillez croire, Monsieur le Directeur académique, en notre attachement au service public d’éducation.

Des personnels de l’Éducation réunis en Assemblée Générale ce lundi 14 janvier 2020
avec les syndicats SUD Éducation 71, CGT Educ’action 71, FSU 7

Revoir la saison 1 : Le forcené de Mâcon- Saison 1 intégrale



Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Syndicalisme

Rectorat de Dijon : un plan d’action égalité femmes/hommes au point mort

A l’occasion du 8 mars, et du séminaire dédié à l’égalité le 1er juin, le rectorat de l’académie de Dijon a communiqué sur la déclinaison localement du plan national d’action sur l’égalité femme-homme et la lutte contre les violences. La CGT Educ’action de l’académie de Dijon estime qu’il est grand temps que cette politique soit appliquée dans notre académie, alors que le plan national a été voté et signé il y a plus d’un an et demi.

Les syndicats dénoncent le recrutement d’enseignant·es par job dating

Communiqué départemental intersyndical sur les recrutements par job dating dans l’académie. Le recrutement par job dating c’est l’ubérisation du métier d’enseignant. C’est un pas de plus vers une privatisation de l’école. Les organisations syndicales signataires demandent audience au Rectorat le 28 Juin en fin de matinée et appellent à un rassemblement/conférence de presse à 9h le mardi 28 juin devant Pôle Emploi Nord.

Articles de la même thématique : AESH

Grève des AESH le 19 octobre

Cette année encore, le ministère Blanquer fait sa rentrée auprès des Accompagnant·es d’Elèves en Situation de Handicap avec un cartable bien fourni. Conditions d’emploi et de rémunération précaires, formations quasi inexistantes, généralisation délétère des PIAL et dégradation des conditions de travail sont à nouveau au rendez-vous pour cette rentrée 2021...