Menu unique sans viande : attention a l’indigestion !

Communiqué de presse de Sud Collectivités Territoriales de la Ville de Lyon suite à la polémique actuelle sur les menus sans viande dans les écoles lyonnaises. Cette fausse polémique ne doit pas nous faire oublier que le vrai problème aujourd’hui est la condition de travail des agents des écoles.

Depuis plusieurs jours, une polémique enfle au sujet d’un menu unique sans viande proposé par la Ville de Lyon à tous les élèves des écoles municipales à partir du lundi 22 février 2021. Des ministres du gouvernement, des responsables nationaux, des élus locaux, des syndicats lobbyistes du secteur agro-industriel manifestent et instrumentalisent comme à leurs mauvaises habitudes un sujet… qui n’en est pas un en réalité.

La municipalité de Lyon a décidé, comme en mai 2020 sous l’égide de Gérard Collomb, de répondre aux contraintes sanitaires imposées par le gouvernement par une mesure exceptionnelle pour pouvoir servir 29.000 repas tous les jours dans un temps réduit et permettre aux élèves de suivre leur cours normalement. Ce menu unique est composé des protéines nécessaires et les enfants dont c’est le seul repas complet dans la journée seront parfaitement rassasiés.

Nos politiciens locaux et nationaux feraient mieux de s’inquiéter des mauvaises conditions de travail du personnel municipal, du peu de considération qui leur est fait et de leurs faibles rémunérations. Ils pourraient aussi s’inquiéter de la disparition peu à peu du personnel de santé scolaire (infirmières, assistantes sociales) présent dans les écoles de France qui pourraient être chargé de prévenir la santé et les difficultés sociales des enfants et de leurs familles.

Cette décision de menu unique fait donc l’objet de propos outranciers par des politiciens professionnels absents du terrain et toujours prompts à polémiquer sur un non sujet pour ne pas traiter les vrais problèmes. Cette instrumentalisation pour transformer une décision technique en sujet de polémique national et discréditer l’exécutif municipal lyonnais est indigne.

Ce menu unique permet dans certains établissements une meilleure fluidité pour les enfants des classes élémentaires mais ce n’est pas le cas par exemple pour les maternelles. Le problème principal, c’est qu’avec ou sans viande, le protocole sanitaire entraine un surcroit de travail pour les agents et des difficultés colossales en terme d’organisation, ce qui ne semble déranger ni la majorité actuelle, ni l’opposition. Aujourd’hui, pour pouvoir servir des repas chauds, il faut parfois débuter les repas à 11h30 et aménager de nouveaux locaux. Les agents s’adaptent en permanence pour pouvoir maintenir un service de qualité en organisant les plans de table, la distanciation entre groupe, la désinfection entre chaque service dans un délai court pour permettre aux enfants de reprendre les cours.

Des problèmes dans les écoles de la Ville de Lyon, il y en a, et nous n’hésitons pas à dénoncer l’inaction de l’exécutif actuel face à de nombreuses difficultés. Depuis des mois, des agents des écoles se mobilisent régulièrement pour dénoncer les conditions dans lesquelles ils travaillent pour répondre aux contraintes sanitaires. Depuis des années nous dénonçons la précarité de certains personnels embauchés par centaines dans les écoles, les mauvaises conditions de travail, le manque de remplacement des ATSEM… Face à ces revendications légitimes, ce nouvel exécutif se comporte comme le précédent, il ne donne pas suite et persiste dans son déni des réalités de terrain.

Il existe suffisamment de sujets sérieux et quotidiens dans les écoles de Lyon pour ne pas avoir à soulever de faux problèmes. Que le gouvernement et les élus locaux fassent leur travail et améliorent les conditions de vie des enfants en difficulté et de leurs familles ainsi que les conditions de travail des agents des écoles pendant cette période difficile plutôt que de communiquer inlassablement pour faire diversion avec des pseudos-polémiques.
On ne s’étonnera guère du dégoût que les citoyens et acteurs de l’éducation au quotidien peuvent ressentir devant ces « politiques » là !

Sud Collectivités Territoriales de la Ville de Lyon



Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Syndicalisme

Souris ! Eh ! Une action syndicale sur la détresse psychologique au travail

UNIS-METIS, syndicat membre de Solidaires 21, lance une action syndicale, « Souris ! Eh ! », sur la détresse psychologique au travail. L’action vise à la fois l’accueil et l’accompagnement des victimes, que la prévention et la réparation. Elle mobilise des conseillers du salarié, des défenseurs syndicaux, des bénévoles et une psychologue qui accueille et accompagne les victimes dans le cadre d’ateliers ou de rdv individuels.

Articles de la même thématique : Services publics