Rassemblement devant la pref en cas d’expulsion à la ZAD

Depuis Dijon, réagissons en cas d’expulsion de la zad ! Rassemblons-nous devant la préfecture de Côte d’Or à 18h.

FACE À UN RISQUE D’EXPULSIONS IMMINENTES :


L’amicale Dijon/Notre-Dame-des-Landes appelle à un rassemblement en cas d’expulsions de la ZAD de Notre-Dame-Des-Landes ou d’une partie.

Rendez-vous à 18h devant le préfecture de Côte d’Or le jour-même.


Depuis plusieurs semaines les habitant·es de la ZAD de NDDL étaient sous la menace d’une expulsion, faisant suite à la fin de la trêve hivernale protégeant toutes habitations d’applications de décisions de justice.

Passant outre les propositions de conventionnement des habitant·es (cf « Communiqué convention collective ») et opérant via des procédures anonymes alors que les occupant·es se sont identifié·es (cf Communiqué du 6 avril) la Préfecture, dans des déclarations de presse, affirme vouloir intervenir dès ce lundi 9 avril pour expulser un certain nombre de lieux de la ZAD.

2500 policiers et gendarmes seraient mobilisés pour détruire une partie des habitations, ce lundi 9 avril à 6h du matin.

En cas d’expulsion, l’Amicale Dijon/NDDL appelle à se rassembler le soir même, devant la préfecture de Côte d’Or, à 18h.

D’autres rendez-vous suivront en cas d’expulsions.
Tenons-nous prêt·es, lundi et les jours suivants.



Articles de la même thématique : Luttes territoriales

Véloroute de Vézelay : un projet qui n’a pas de sens

À Vézelay (89), un vaste projet de véloroute est porté par la communauté de communes de l’Avallonais–Vézelay–Morvan (CCAVM). Derrière un projet qui se présente comme écologique - une piste cyclable - le collectif du Bois de Malappris dénonce la destruction d’espaces naturels.

Retour sur le 27 mars - Nous ne lâcherons jamais la comète

Le 27 mars c’était l’anniversaire du quartier des Lentillères. Pour les 10 ans c’était le confinement, mais cette fois pour les onze c’était le premier épisode des soulèvements de la terre avec une manifestation direction les Vaîtes à Besançon.

Incendie criminel aux Vaîtes : nous ne nous laisserons pas intimider

Dans la nuit du jeudi 1er au vendredi 2 avril, le cabanon de jardin de la présidente de l’association Les Jardins des Vaîtes a été incendié volontairement. Toute l’association est profondément choquée par cet acte lâche et abject mais nous ne nous laisserons pas intimider.