Rassemblement devant la pref en cas d’expulsion à la ZAD

Depuis Dijon, réagissons en cas d’expulsion de la zad ! Rassemblons-nous devant la préfecture de Côte d’Or à 18h.

FACE À UN RISQUE D’EXPULSIONS IMMINENTES :


L’amicale Dijon/Notre-Dame-des-Landes appelle à un rassemblement en cas d’expulsions de la ZAD de Notre-Dame-Des-Landes ou d’une partie.

Rendez-vous à 18h devant le préfecture de Côte d’Or le jour-même.


Depuis plusieurs semaines les habitant·es de la ZAD de NDDL étaient sous la menace d’une expulsion, faisant suite à la fin de la trêve hivernale protégeant toutes habitations d’applications de décisions de justice.

Passant outre les propositions de conventionnement des habitant·es (cf « Communiqué convention collective ») et opérant via des procédures anonymes alors que les occupant·es se sont identifié·es (cf Communiqué du 6 avril) la Préfecture, dans des déclarations de presse, affirme vouloir intervenir dès ce lundi 9 avril pour expulser un certain nombre de lieux de la ZAD.

2500 policiers et gendarmes seraient mobilisés pour détruire une partie des habitations, ce lundi 9 avril à 6h du matin.

En cas d’expulsion, l’Amicale Dijon/NDDL appelle à se rassembler le soir même, devant la préfecture de Côte d’Or, à 18h.

D’autres rendez-vous suivront en cas d’expulsions.
Tenons-nous prêt·es, lundi et les jours suivants.



Articles de la même thématique : Luttes territoriales

En faveur de l’Engrenage

Dans le Dijon Beaune Mag n°82, Cyrille de Crépy, président de la société immobilière Sopirim accusait les occupant·es des jardins de l’Engrenage de « chasser les familles de la ville ». Deux lectrices de Dijoncter lui répondent.

Vers une abolition de la police ?

Le mouvement international contre le racisme et la violence de la police a révélé l’existence de quelques organisations aux États-Unis dont l’objectif est d’abolir la police. C’est le moment de s’y pencher de plus près et de s’en inspirer.