[MAJ procès reporté] Soutien aux Faucheurs Volontaires d’OGM convoqués au tribunal

Le 15 août 2018 dans l’Aveyron, 58 faucheuses faucheurs ont neutralisés un champ de tournesol OGM du groupe semencier RAGT. Pas de procès à ce jour, mais deux côte-d’oriens, Laurent et Michel sont convoqués pour refus de prélèvement d’ADN et d’empreintes.

200 000 hectares de tournesols OGM et 40 000 ha de colzas OGM sont toujours cultivés illégalement en France : Ce sont des plantes VrTH mutées (Variétés rendues Tolérantes aux Herbicides) obtenues par mutagenèse et multiplication de cellules isolées in vitro.

La France doit respecter l’arrêt de la Cour de Justice de l’Union Européenne !

Cet arrêt du 25 juillet 2018 est rétroactif et d’application immédiate : ces plantes sont bien des OGM
au sens de la directive 2001/18/CE et ne doivent pas être exemptées de son champ d’application,
puisqu’en 2001 ces plantes n’existaient pas et n’ont pas prouvé leur innocuité. Il y a donc obligation
d’évaluation, déclaration, autorisation, traçabilité, étiquetage, surveillance.

La parcelle de tournesol « nettoyée » était donc illégale !

En conséquence, le 15 août 2018 à Druelles près de Rodez dans l’Aveyron, 58 faucheuses faucheurs ont neutralisés un champ de tournesol OGM du groupe semencier RAGT. Pas de procès à ce jour, mais deux côte-d’oriens, Laurent et Michel sont convoqués pour refus d’ADN et d’empreintes.

Venez les soutenir dès 8 h 15 devant le TGI !

Presqu’un tiers des tournesols cultivés en France sont OGM. À l’heure où se profilent d’autres OGM
issus de nouvelles techniques de modification génétique, l’industrie semencière et agrochimique,
profitant du laxisme des pouvoirs publics, continue de passer en force au mépris des populations.
NON aux OGM, aux pesticides, au brevetage du vivant.
OUI à la préservation des pratiques paysannes, de la santé et de l’environnement !
OUI à une eau et une alimentation de qualité !
DEVANT :

  • les risques agronomiques : résistances aux herbicides (augmentation des doses ou emploi d’autres
    agrotoxiques), contamination par les pollens des plantes apparentées, sauvages ou cultivées,
  • les risques sanitaires pour l’espèce humaine, les abeilles et toute forme de vie,
  • le déni et l’irresponsabilité des pouvoirs publics, de certaines coopératives agricoles et industriels,
  • l’appropriation des semences par ces mêmes industriels,
    et quand tous les moyens légaux ont été utilisés, les citoyen(ne)s n’ont plus à leur disposition que la
    désobéissance civile Non Violente, ils sont en état de nécessité. [1]

Soyons nombreux à les soutenir et à manifester notre opposition aux OGM (importés pour nourrir
bétail, cochons, volailles ou cultivés en France), aux pesticides, au brevetage du vivant ! Ces lanceurs d’alerte sont des citoyens engagés qui ne doivent pas être fichés au FNAGE comme délinquants !

Non au profit de quelques uns contre le bien commun
Poursuivons les vrais responsables !

Les Faucheuses et Faucheurs d’OGM www.faucheurs-volontaires.fr
faucheursvolontaires21@gmail.com



Notes

[1Art 122-7 du code pénal : Il permet de désobéir à la loi au nom des valeurs supérieures ordonnées pour le bien commun

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : OGM

Soutien aux Faucheurs Volontaires d’OGM convoqués au tribunal !

Suite au fauchage d’une parcelle de tournesol près de Rodez en août 2018 , deux faucheurs cote-d’oriens (5 personnes au total sont convoquées) sont convoqués au tribunal pour ne pas avoir voulu donner leur ADN et leurs empreintes anthropométriques.

Articles de la même thématique : Agriculture productiviste

Réintoxication du monde : le retour des néonicotinoïdes ?

À cause d’une année mauvaise pour la production de betteraves à sucre, le gouvernement, sous pression de la filière, entend revenir sur l’interdiction de ces pesticides hautement toxiques. Le vote d’une loi est prévue lundi 5 octobre. De quoi raviver des tensions latentes. Explications.

La Gazette des confiné·es #9 - Science, peurs et épandages

Comment se réapproprier la science, la lutte contre l’épidémie, mais aussi nos émotions ? Et que penser de la sortie du confinement ? Nécessaire ou irresponsable ? La gazette vous donne les dernières nouvelles sur l’épandage des pesticides et l’international, tout en invitant à la réflexion collective.