[Table ronde] La représentation des femmes au cinéma est-elle sexiste ?

Table ronde proposée par le cinéma Eldorado, en présence d’actrices et acteurs de la filière cinéma.
Mercredi 7 novembre de 18h30 à 20h30

Quels sont les portraits de femmes proposés aujourd’hui ? Dépassent-ils les archétypes fantasmés de « la femme de », de la « bonne copine », de la « nymphette », de la « belle-mère vénéneuse » ou du « faire valoir féminin » ?
Le cinéma, à la fois source et reflet de l’imaginaire collectif, n’est-il que le miroir d’un patriarcat solidement ancré, qui perpétue les rôles stéréotypés des hommes et des femmes ?
La vision machiste ne fait-elle que répondre aux attentes des spectateurs ? Est-elle l’expression d’un secteur largement dominé par les hommes et leurs fantasmes ?

Comment alors dépasser au cinéma les déterminismes de genre et de proposer enfin des modèles féminins contemporains et proches des réalités de nos sociétés ?
Comment le cinéma peut-il participer à la construction de regards inclusifs et moins caricaturaux ?

Table ronde proposée par le cinéma Eldorado, en présence d’actrices et acteurs de la filière cinéma.
Mercredi 7 novembre de 18h30 à 20h30
Entrée libre

https://cinemaeldorado.wordpress.com/



Articles de la même thématique : Féminisme(s)

La Moutarde Nous Monte Au Nez, le podcast féministe qui vous fait (re)vivre le weekend du 8 mars

La Moutarde Nous Monte Au Nez, c’est un groupe de féministes de Dijon, qui ont décidé de mettre en avant les actions locales et féministes du coin. Pendant une soirée et une après-midi les 7 et 8 mars 2020, iels ont arpenté les rues de Dijon et la place Darcy pour aller à la chasse aux sons et aux mots, les mots des dijon·naise·s et des personnes qui se sont déplacées des communes aux alentours.

Articles de la même thématique : Sexisme(s)

La marche des fiertés en images

Retour en images sur la marche des fiertés du samedi 27 juin, une déambulation revendicative et festive. Des slogans, des pancartes, des chants, des collages, des vélos pimpés, des paillettes, et plusieurs centaines de personnes qui ont pris les rues dijonnaises pour lutter contre le cis-tème hétéro-patriarcal et pour toutes celles et ceux qui ne suivent pas la norme oppressive de cis-thème hétéro.