[Dijon] Une centaine d’enseignant·es devant le rectorat



À l’appel de Sud, la FSU, la CGT et Force Ouvrière, une centaine d’enseignant·es se sont rassemblé·es devant le rectorat le 23 septembre.

« La rentrée se fait dans des conditions extrêmement difficiles. Il y a des classes à 30 élèves en maternelle, les écoles élémentaires et les collèges également. Le ministère a redéployé des postes dans certains secteurs du premier degré mais il les a pris sur les collèges et les lycées. En lycée c’est la pagaille parce que le nouveau bac Blanquer a fait éclater les groupes de classes et donc plus personne ne comprend vraiment comment cela fonctionne. [...] Nous avons une crise de vocation, une crise de recrutement et une crise de démission parmi nos jeunes collègues. Le Ministère n’a pas correctement anticipé la rentrée avec cette crise sanitaire. » a déclaré un gréviste à Infos-Dijon [1].



Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Syndicalisme

Articles de la même thématique : Éducation Nationale

Rentrée dans le flou et dans l’inquiétude

La CGT Educ’action revendique un plan d’urgence pour l’École avec des moyens humains et matériels suffisants pour aborder cette rentrée sereinement. Elle appelle les personnels à se réunir en heure d’information syndicale dès les premiers jours de la rentrée et à se mettre massivement en grève le 23 septembre pour construire une mobilisation dans la durée.