Chansons

Les nuits d’une demoiselle

De temps à autre, une vieille chanson francophone aux paroles incroyables dans la chronique Chansons. Si vous avez des idées, écrivez à contact [at] dijoncter.info pour nous soumettre votre chanson aux paroles incroyables préférée.

Juillet 1936

Donne-moi ta main camarade / Prête-moi ton cœur compagnon / Nous referons les barricades / Et la vie, nous la gagnerons

La chose (ou les ratés de la bagatelle)

Car tous ceux à qui / La chose ne fait rien / N’aiment pas ceux à qui / La chose fait du bien

Mai Paris

Camarade, ma peau est elle encore de mise /
Et dedans mon cœur seul ne fait il pas vieux jeu ?

Répression

Pas d’opinion, pas de délit d’opinion, pas de répression

Parachutiste

Tu sais qu’il n’y a ici-bas que deux engeances / Les gens bien et les terroristes

Ne vous mariez pas les filles

Quand ils sont beaux, ils sont idiots / Quand ils sont vieux, ils sont affreux

Les oiseaux de passage

Là-bas, c’est le pays de l’étrange et du rêve,
C’est l’horizon perdu par delà les sommets,
C’est le bleu paradis, c’est la lointaine grève
Où votre espoir banal n’abordera jamais.

Pas d’enfant

Je ne veux pas d’enfant
Qui pleure ou qui babille
Et dont on est fier quand
Il fait souffrir les filles.

Les charognards

Il est 10 heures du mat’ le braquage a foiré

Tous les droits sont dans la nature

Le droit de frapper / Malgré les menottes

Police parano blues

Quand ils me demandent mes papiers / Mon premier réflexe est de m’sauver

Qu’avez-vous à déclarer ?

Je déclare, je déclare
Que j’en ai marre
Et qu’à pied, à cheval, en voiture
Sans convenance, j’vous emm…

Caramels et Bretzels

Si l’on mangeait qu’des caramels ou des bretzels
Je n’aurais plus besoin de frotter les écuelles

Paris s’éveille

Les 403 sont renversées,
La grève sauvage est générale

Tranche de vie

Les flics pour c’qui est d’la monnaie
Ils la rendent avec intérêts

Avant-guerre

Nous bavardions sous chloroforme
Sans prendre garde aux uniformes
Qui se massaient dans notre rue

Jusqu’à la ceinture

On avait d’la flotte jusqu’aux g’noux
Et le vieux con a dit d’avancer

J’ai peur de vivre

Et les jours suivants passèrent
A crever l’ciel et la Terre

Marie Colère

Marie douceur aime bien chanter des ballades
Mais ne t’y fies pas trop un bon conseil : Prends garde

0 | 20