Infos locales Voir tous les articles d'infos locales >>

Une remise de lettre à la société SEM, propriétaire du bâtiment occupé par des demandeurs d’asile

Une cinquantaine de personnes, habitant.es et soutiens, sont venues assister à la remise du courrier adressé à l’entreprise propriétaire du bâtiment occupé par des demandeur, d’asile rue Becquerel. le lieu devient est expulsable à partir du 10 juillet suite à une procédure passée en référé au tribunal au mois de juin. Il s’agit en fait d’une demande de rendez-vous pour trouver une autre issue que l’expulsion.

[Rassemblement de soutien] Être étranger n’est pas un crime !

Un jeune dijonnais d’origine étrangère est attaqué au pénal pour être rentré en France sans visa alors qu’il était enfant. Le collectif soutien asile 21 appelle à se rassembler devant le tribunal jeudi 9 juillet à 8h30 pour le soutenir !

La Pride 2020 podcastée

À partir des enregistrements pris dans la manifestation, ce petit montage de 14 minutes essaie de rendre un peu de (...)

Récit de la Marche des Fiertés du 27 juin 2020 à Dijon

Après ces derniers mois moroses et le choix politique du confinement qui a contraint les actions militantes,
Parce que la lutte contre les discriminations, les inégalités, pour vivre et nous épanouir dans nos corps, dans nos genres, dans nos vies… est toujours présent,
Parce que combattre ensemble le système cisgenre hétérosexiste et raciste est toujours d’actualité,
Parce que nous avons besoin d’exprimer colère, revendications, solidarité et fiertés,
Plusieurs collectifs TPGBQIA+ et féministes se sont rassemblées autour de l’organisation de ce rassemblement politique annuel.

Santé : après le 16 juin, nouveau rassemblement mardi 30

Après une grosse journée de mobilisation le 16 juin, les syndicats des personnels soignants appellent à une nouvelle journée de manifestations partout en France ce mardi. À Dijon un rassemblement aura lieu place Darcy à 14h.

La marche des fiertés en images

Retour en images sur la marche des fiertés du samedi 27 juin, une déambulation revendicative et festive. Des slogans, des pancartes, des chants, des collages, des vélos pimpés, des paillettes, et plusieurs centaines de personnes qui ont pris les rues dijonnaises pour lutter contre le cis-tème hétéro-patriarcal et pour toutes celles et ceux qui ne suivent pas la norme oppressive de cis-thème hétéro.

ChroniquesVoir toutes les chroniques >>

Chronique de l’ordinaire

Une élection à venir...

Allez voter. Retour aux urnes. Participer à la vie de la cité par un scrutin. Faire vivre sa citoyenneté et la démocratie. S’exprimer tous les 5 ou 6 ans par un bulletin. L’exercice du devoir.
Pas cette année...

Réflexion Voir tous les articles de réflexion >>

Vers une abolition de la police ?

Le mouvement international contre le racisme et la violence de la police a révélé l’existence de quelques organisations aux États-Unis dont l’objectif est d’abolir la police. C’est le moment de s’y pencher de plus près et de s’en inspirer.

La classe politique instrumentalise les affrontements à des fins xénophobes et sécuritaires

Les affrontements qui ont eu lieu aux Grésilles sont l’objet de diverses instrumentalisations politiques xénophobes. D’un côté, le chef de l’Etat appelle son ministère à expulser les étrangers impliqués, de l’autre, le RN de Marine Le Pen joue de son côté la surenchère en appelant même à un « moratoire sur l’immigration ». Un article de Révolution Permanente résume et analyse ces prises de position.

Les violences policières ne sont qu’une partie des problèmes suscités par l’existence de la police

À l’heure où des manifestations massives animent les États-Unis contre les violences policières racistes, résonne le slogan « abolish the police ». En France, les revendications autour de la police visent en général davantage l’arrêt de certaines pratiques policières (clé d’étranglement, plaquage ventral, contrôles au faciès, etc.) que l’abolition de l’institution policière elle-même. Acta.zone a sollicité Gwenola Ricordeau pour nous éclairer sur cette revendication et ses implications concrètes.

AilleursVoir tous les articles d'ailleurs >>

Abolir la police

Presque une quinzaine de personnes ont été tuées lors d’« interventions policières » depuis le début du confinement. Une quinzaine de noms qui viennent s’ajouter à la liste interminable des victimes de crimes policiers, aux côtés de Zyed et Bouna en 2005, Wissam el Yamni et Amin Bentounsi en 2012, Rémi Fraisse en 2014, Adama Traoré et Mehdi (à Lyon) en 2016, Zineb Redouane en 2018, Steve Maia Caniço en 2019. Sans parler de tous ceux qui n’ont pas fait la une. Une vingtaine par an si on veut s’adonner à un décompte macabre.

[Saint-Étienne] Ouverture de la Maison Des Peuples

Ce lieu est réquisitionné par un collectif populaire, autogéré et indépendant.
Ce local, qui appartient au cabinet Humbert, est vide depuis deux ans. Il n’est ni à vendre, ni à louer, aucun projet n’y est prévu. L’ancien Moove est en bon état, et en plein centre de Saint-Étienne (place des Ursules).

PodcastsÉcoutez tous les podcasts >>

Réforme des retraites : retour sur une lutte loin d’être terminée

Réalisé à Dijon durant l’hiver dernier, ce documentaire sonore revient sur la convergence qui s’est produite entre les différents acteurs et actrices du mouvement des retraites. L’idée est de comprendre les raisons de cette mobilisation. Qu’est-ce qui a poussé les cheminot.es, les pompier.es, les avocat.es, les infirmier.es, le personnel de l’éducation, les étudiant.es les gilets jaunes et les féministes dans la rue ? Pourquoi et comment toutes ces personnes ont lutté ensemble ?

Les marchés des Lentillères reprennent !

C’est une nouvelle saison de marché qui commence ce jeudi dans la cour de la Grange Rose de 17h à 19h, une occasion pour profiter des diverses productions mais aussi de se rencontrer, visiter les jardins, se donner des nouvelles et ..passer un bon moment sans oublier que la lutte continue pour que ce Quartier continue d’exister !

Féminisme et crise

Que fait la crise au féminisme ? Que peut le féminisme pour la crise ?
À travers une émission de Radio Talweg, nous faisons un point sur la situation des femmes en cette période de confinement, et nous traçons quelques pistes tirer de l’histoire du féminisme pour se renforcer.

Du développement d’internet aux dispositifs de surveillance dans l’émission Mayday

Mayday, un programme de radio canut propose 2 émissions revenant sur l’histoire d’internet, notre rapport aux écrans et aux flux d’informations. L’occasion aussi de faire le point sur les différents dispositifs de contrôle qui se déploient d’autant plus vite que la pandémie progresse. Retrouvez aussi les héros du CSOUFLE notre dernière fiction radiophonique.

Tutos

Autres

Autodéfense populaire : fabriquer le masque à plis

Il semblerait finalement que porter un masque soit utile pour limiter la diffusion du virus. On propose un tuto pour réaliser des masques barrières pour les personnes qui ont accès à une machine à coudre. Tuto à garder sous le coude contre les lacrymos et la reconnaissance faciale pour les manifs post-confinement !

Travail, Salariat

AED & AESH : droit de grève comment ça se passe ?

En vue du 5 décembre et de ses suites, voici une petite fiche du syndicat Sud éducation Paris sur le droit de grève des assistant·e·s d’éducation (AED) et des accompagnant·e·s d’élèves en situation de handicap (AESH), salarié·e·s souvent parmi les plus précaires de l’éducation nationale…

Vie numérique

Loi Avia : comment continuer de consulter vos sites préférés en cas de blocage ?

Adoptée en dernière lecture mercredi 13 mai par l’assemblée nationale, la loi Avia obligera bientôt les sites internet à supprimer dans les 24h (1h pour ce qui concerne la pédopornographie et le terrorisme) certains contenus jugés illicites, sous peine de lourdes amendes voire de déréférencement sur les moteurs de recherche. On vous explique comment contourner cette censure qui ne dit pas son nom.