Guerre en Ukraine : 10 enseignements syriens



De la Syrie à l’Ukraine : Pistes de Réflexion pour Résister à l’Invasion Russe. Depuis leur expérience de la guerre et plus particulièrement de la brutalité de l’armée aux ordres de Vladimir Poutine, des exilés de la cantine syrienne de Montreuil partagent quelques enseignements.

En mars 2011, des manifestations se sont déroulées (à Deera) en Syrie, contre le dictateur Bachar Al-Assad. Pour réprimer le mouvement révolutionnaire qui prenait de l’ampleur, Al-Assad a déployé l’armée régulière ; pendant quelques jours, il semblait possible que le gouvernement soit renversé. C’est à ce moment-là que Vladimir Poutine est intervenu, ce qui a permis à Al-Assad de rester au pouvoir dans le sang, mais aussi à la Russie d’obtenir un point d’appui stratégique dans la région. Le texte ci-dessous est le produit du travail d’un collectif d’exilé.e.s syrien.nes et de leurs camarades. Iels utilisent leurs expériences de la Révolution Syrienne pour réfléchir aux meilleures façons de soutenir la résistance à l’invasion en Ukraine et le mouvement contre la guerre qui s’organise en Russie. https://cantinesyrienne.fr/

Ces dernières semaines, l’attention du monde occidental était presque exclusivement concentrée sur l’Ukraine et la Russie, tout en faisant l’impasse sur le contexte mondial qui a rendu cette situation possible. Le texte qui suit propose une réflexion précieuse sur l’impérialisme, la solidarité internationale, et met en avant l’importance de l’analyse nuancée des luttes, qui sont complexes et contradictoires.

JPEG - 82.7 ko

Les forces russes et syriennes près des affiches d’Assad et Poutine à l’est de la province d’Idlib

10 enseignements syriens

Nous savons que cela peut sembler difficile de se positionner dans un moment comme celui-ci. Entre l’unanimité idéologique des médias dominants et les voix qui relaient sans scrupule la propagande du Kremlin, on ne sait plus qui écouter. Entre une OTAN aux mains sales et un régime Russe criminel on ne sait plus qui combattre, qui soutenir.

Nous participant.e.s et ami.e.s de la révolution syrienne souhaitons défendre une troisième voie et proposer un point de vue basé sur les apprentissages de plus de 10 ans de soulèvement et de guerre en Syrie.

Clarifions tout de suite : nous défendons aujourd’hui encore la révolte en Syrie dans sa dimension de soulèvement populaire, démocratique et émancipateur, notamment incarnée par l’expérience des comités de coordination et des conseils locaux de la révolution. Si beaucoup l’ont oublié, nous affirmons que ni les crimes et la propagande de Bachar al-Assad ni ceux des djihadistes ne sauraient faire taire cette voix.

Dans ce qui suit, nous n’entendons pas comparer ce qui se passe dans les deux pays. Si ces deux guerres ont débuté par une révolte et si l’un des agresseurs est le même, les situations restent bien différentes. Nous comptons plutôt, à partir de nos apprentissages de la révolution et puis de la guerre en Syrie, proposer quelques pistes afin d’aider ceux et celles qui défendent sincèrement des principes émancipateurs à prendre position.

1 : Écouter les voix des premier.e.s concerné.e.s par les événements.

Plutôt que les experts en géopolitique, écoutons avant tout la parole de ceux et celles qui vivent la guerre et ont vécu la révolution (Maïdan 2014), écoutons ceux et celles qui souffrent du régime de Poutine, en Russie et ailleurs depuis 20 ans. Nous vous invitons à privilégier les voix des gens et des organisations défendant, sur place, des principes de démocratie directe, de féminisme et d’égalitarisme. Leurs positions en Ukraine et leurs demandes vis-à-vis de l’extérieur vous aideront à construire votre propre opinion.

Adopter cette approche vis à vis de la Syrie aurait permis de voir - et peut être de soutenir - les expériences d’auto-organisation impressionnantes et prometteuses qui ont fleuri dans tout le pays. De plus, écouter les voix venant d’Ukraine nous rappelle que toutes ces tensions ont débuté par le soulèvement de Maïdan. Ne faisons pas l’erreur de réduire la révolte populaire ukrainienne (aussi imparfaite ou “impure” soit elle) à un conflit d’intérêts entre grandes puissances comme cela a été fait à dessein pour la révolution syrienne.



Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Guerres

D’Ukraine. Opération solidarité.

Ressources pour soutenir les activistes ukrainien·nes et appel à soutenir les actions de militant.es anarchistes en ukraine d’« Operation Solidarity » et des personnes qui cherchent à quitter le pays.

Articles de la même thématique : Syrie

Nouvelles du Rojava : entretien avec un internationaliste

Récemment des articles appelant à une mobilisation en Europe et partout dans le monde suite à de nouvelles attaques de l’armée turque contre l’administration autonome du Rojava ont été publiés sur de nombreux sites militants. Parce que nous avons un ami là-bas en ce moment, nous avons décidé de lui demander de nous raconter ce qu’il s’y passe.