Triez vos déchets ! Bande de sales pauvres !



Les écologistes divers et variés, ainsi que la pensée bourgeoise en général, adorent faire culpabiliser nos classes populaires sur la pollution, le réchauffement climatique, « la planète », « gaïa »,… Pourtant nous ne décidons de rien, et contrairement à ce que disent ces bourgeois verts, nous ne choisissons pas du tout ce que l’on mange. Si les entreprises agro-alimentaires devenaient totalement transparentes d’un coup, ça engendrerait un soulèvement populaire et spontané, accompagné d’une collectivisation des terres agricoles et des usines.

C’est pollué mais dans ma rue, j’ai pas vu Greenpeace
J’reçois que des factures, j’ai peu d’correspondances comme une ligne bis

Hugo TSR- Les vieux de mon âge [1]

Les gens sont pas dans leurs assiettes, normal, vu la bouffe qu’elles contiennent,
On surconsomme, tous les frigos sont vides et les poubelles sont pleines

Davodka-TVPLM [2]

La phrase du rappeur Davodka est représentative de ce que subissent nos classes populaires au quotidien dans leur consommation.

Nous sommes obligé·es de consommer de la médiocrité pour survivre. La précarité est tellement élevée que la majorité de nos classes populaires vont faire leur course dans la grande distribution.
Cette concentration des produits de base pour les ménages est vraiment pratique quand on travaille dur et beaucoup.

Au sein de ces temples du capitalisme, nos choix sont influencés par des tas de sournoiseries et de biais cognitifs dictés par la publicité agressive et aliénante, la gamme des produits, la disposition, les prix, les promotions, les fausses promotions et bien sûr le packaging.

Par exemple, lorsque nous achetons un yaourt, nous désirons une qualité qui nous satisfait (texture, goût, couleurs,...), nous cherchons le meilleur rapport qualité/prix, ou carrément le moins cher et pour être vraiment rigoureux, nous devons regarder (écrit en tout petit) le rapport prix/kg.

Nous ne désirons pas avoir un emballage carton inutile qui entoure 2 étages de yaourts.

Combien d’entre nous se sont déjà fait avoir en faisant confiance à cet emballage, en se disant naïvement qu’il était fait pour transporter les yaourts ?

Et PAF ! La rangée du dessus glisse et éclate au sol.

Visiblement cet emballage carton n’est pas fait pour l’ergonomie des consommat·rices. De plus c’est vraiment contraignant à trier, les poubelles classées se remplissent vite.

Alors à quoi sert cet emballage inutile ? Ce même emballage que les écolos en tout genre et les dominants nous demandent de trier sans même dénoncer son origine.

Tout d’abord, et vous l’aurez compris, le but est de vendre 2 rangées de yaourts au lieu d’une seule.
Ça vous est déjà arrivé des tas de fois, sans même y faire attention... Vous voulez un yaourt en particulier mais il est vendu uniquement par 2 rangées en carton et vous le prenez automatiquement. Peut être qui si vous aviez eu le choix d’acheter une seule rangée vous l’auriez fait.
Mais nous ne pouvons pas !

Ensuite cet emballage carton a un impact visuel très puissant. Il donne énormément d’informations à notre cerveau sur le produit en un seul regard, et le met en valeur.

C’est pour ça qu’il peut entourer aussi une simple rangée de yaourts, faisant de lui un emballage totalement inutile pour les consommat·rices.
Il rappelle la publicité matraquée sur tous les médias, les couleurs qui attirent nos papilles gustatives, celles qui attirent les enfants, les promos en couleurs fluo,...

Les écologistes naïfs n’ont pas besoin de chercher longtemps leurs produits qui seraient « bon pour la planète ». Le vert intense se démarque au milieu des produits laitiers qui utilisent majoritairement des couleurs chaudes rappelant la typicité et le terroir (marron, jaune, beige) ou pour exciter les papilles gustatives (orange, rouge). [3]

L’exemple des yaourts et de leurs emballages inutiles, est représentatif du lobby agro-alimentaire et du capitalisme en général.
Ce système manque cruellement d’efficacité, d’organisation globale et de pragmatisme individuel.
Il produit sans cesse des objets polluants, inutiles, contraignants (voir agaçants), possédant une faible durée d’utilisation.

Voilà à quoi doivent s’attaquer ces politiciens bourgeois écologistes avant de donner des leçons de tri sélectif à nos classes populaires.

Se revendiquer écologiste, sans remettre en question le système capitaliste, c’ est naïf et lâche.

Ou pire, chez Europe Ecologie Les Verts c’est carrément une imposture calculée, une véritable hypocrisie politique, une malhonnêteté vicieuse qui prend trop de place dans le paysage militant.

Arrêtez de nous faire culpabiliser bande de sales bourgeois, nos classes populaires ne sont pas responsables de votre bêtise, de votre égoïsme, de votre cynisme, de votre violence et de votre nullité à gérer votre système économique archaïque et barbare.

Loral Aitken, spécialiste de la mafia laitière et des sournoiseries agro-alimentaires.



Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Pollution