Anonymisation

  • La Gazette des confiné·es #11 - Rentrée des demi-classes, 1er mai et sorties sous surveillance

    Le 11 mai s’approche, date virtuelle d’une rentrée des classes sous surveillance et dans des conditions flippantes. Les plans du gouvernement et de son conseil scientifiques pour endiguer l’épidémie sont aussi angoissants : ils préfigurent plus des sorties limitées au travail et surveillées à grand renfort d’informatique qu’une véritable libération. Mais avant le 11, concentrons-nous sur le 1er mai !

  • L’Europe abandonne son application open source contre le covid-19

    Article apparu dans ’El Salto’ site d’information libre, le 20 avril, traduit de l’espagnol.
    Carmela Troncoso est l’ingénieur en charge du projet bluetooth open source et non traqué pour traiter le problème de covid19, qui a été abandonné par l’Europe une fois développé. Il s’agit de la même technologie proposée par Google et Apple, qui travaillent à la construction d’une nouvelle infrastructure technologique

  • 15h de soutien à Dijoncter.info & à l’informatique libre

    Le 1er février, toute la journée et toute la nuit seront rythmées par des discussions, des ateliers et de l’électro en soutien à Dijoncter.info, mais aussi à de nombreux projets qui font vivre l’internet et l’informatique libre aujourd’hui.

  • « Le réel ne s’était pas encore confondu avec le virtuel »

    « Mes jeunes lecteurs, avec les critères des gens de leur âge, trouveront peut-être qu’à ses débuts l’Internet était bien trop lent, et que de son côté le Web était très laid et pas vraiment divertissant. Mais ils ont tort.  »
    Quelques extraits de la biographie d’Edward Snowden.

  • Utiliser Tails - Petit manuel

    Brochure d’un petit tutoriel pour utiliser le système d’exploitation qui tient sur une clef USB - TAILS. Utile pour ce qui touche à la sécurité informatique et relativement simple d’usage.

  • Et si on sécurisait nos échanges ?

    En ces temps de mouvements sociaux, mieux vaut prendre ses précautions pour éviter de mettre en péril une action ou permettre à la police d’incriminer des camarades.

  • Pourquoi et comment utiliser Tor ?

    À l’heure où les services de renseignements et les flics ont de plus en plus de marges de manœuvre au niveau judiciaire, où il devient répréhensible de ne pas donner ses clés de déchiffrement...
    Utiliser des outils pour laisser le moins de trace possible semble plus que jamais nécessaire !