Rassemblement national

  • Cartographie de l’extrême droite française [mise à jour janvier 2022]

    « Nouvelle mise à jour d’une cartographie de l’extrême droite que nous publions régulièrement depuis 10 ans en collaboration avec le site antifasciste REFLEXes, et qui sera peut-être la dernière de notre part : l’atomisation du camp nationaliste, la faiblesse des structures collectives au détriment de la mise en avant d’individus nous obligent à repenser cet outil de compréhension de l’extrême droite. On s’en explique en comparant la première version du schéma à la situation actuelle, tout en vous proposant, comme à chaque fois, un descriptif détaillé de la carte. N’hésitez pas à proposer vos éventuelles corrections et ajouts dans les commentaires. »

  • [Franche-Comté] Un ex-cadre du RN reconnaît avoir profané trois mosquées

    Fin novembre dernier, plusieurs lieux de cultes musulmans avaient été dégradés par des graffiti de croix de Lorraine. L’auteur des tags a été récemment identifié, il s’agit d’un ancien responsable-adjoint de l’organisation de jeunesse du RN et candidat aux dernières départementales. Un exemplaire de Mein Kampf a été retrouvé a son domicile.

  • [Besançon] Un cadre du Rassemblement National affiche sa proximité avec la mouvance néonazie

    Un militant dynamique et déterminé, c’est ainsi que pourrait être présenté Théo Giacone par le « Rassemblement National. » Le jeune comtois est en effet parvenu à s’imposer au parti Lepéniste en deux années, cumulant depuis les candidatures et responsabilités. Sans fausse note, ou presque. Outre l’existence d’une photographie le faisant apparaître grimé façon « Ku Klux Klan », ce sont désormais ses accointances politiques qui posent question. Un relationnel avec la mouvance néonazie vient ainsi d’être établi, par des contacts et l’exhibition d’un étendard « Vandals Besak. »
     
     

  • Sochaux : quand le RN cherche encore le buzz...

    Agressions verbales, humiliations, provocations, réseaux GAFAM, médias dominants, malhonnêteté intellectuelle, bassesse intellectuelle, buzz morbides, lâcheté, protection policière, mépris social, marché de noël et photos sexys, Julien Odoul utilise toutes les méthodes de la bourgeoisie pour exister. Ce startupeur d’extrême droite est venu vendredi soir au Stade Auguste Bonal pour provoquer encore une fois notre population et montrer par la même occasion son statut social : sous-bourgeois.

  • [Besançon] Prévu à la Maison du Peuple, le meeting RN en est finalement refoulé

    Le Rassemblement National (RN) venait d’annoncer la tenue d’un « apéritif-débat », prévu ce dimanche 21 novembre à Besançon. Visiblement téméraire, la formation d’extrême-droite n’avait pas hésité à afficher le site où devait se tenir cette date : la Maison du Peuple. Une donnée qui a immédiatement suscité une levée de boucliers, et des velléités de contre-rassemblement. Car outre des thèses réactionnaires, le parti Lepéniste assume ses positions jugées contraires à l’intérêt des travailleurs. La polémique émergeant, l’UD-CGT du Doubs vient d’indiquer que les organisateurs ont finalement été refoulés des lieux.

  • En Haute-Saône, Génération Identitaire est déjà soluble dans le RN.

    Mercredi 3 mars, le conseil des ministres officialise la dissolution du mouvement d’extrême-droite Génération Identitaire. Une mesure qui ne devrait pas concerner la section Génération Identitaire Franc-Comtoise puisque celle-ci s’est déjà dissoute dans la section haut-saônoise du Rassemblement National.

  • Julien Odoul ment (encore) sur les jeunes migrants

    L’extrême-droite a parfaitement intégré les mécanismes de l’ère « post-vérité » : un mensonge outrancier aura largement le temps de circuler et de s’inscrire dans les esprits avant l’arrivée du « debunkage ». (...)

0 | 10