Rassemblement national



Articles liés

  • Une ancienne élue RN fait la promotion de bataillons pro russes

    Un ruban de Saint-Georges au milieu du parebrise, 4 autres autocollants qui font la promotion de bataillons militaires pro russes ou de la région séparatiste de Donetsk et une cocarde tricolore « Conseil Régional » trônent bien visible sur le bord de la voiture de Karine Champy...

  • Le RN ne sera jamais le bienvenu à Besançon !

    Cela n’étonnera personne si on avoue que le Collectif Antifasciste Besançon s’est un peu endormi ces derniers temps. Mais fort heureusement à Besac, des personnes savent encore s’organiser (éh oui, sans nous) pour combattre l’extrême-droite. Preuve en est l’accueil réservé au bus de campagne du Rassemblement National ce vendredi après-midi…

  • [Franche-Comté] Un ex-cadre du RN reconnaît avoir profané trois mosquées

    Fin novembre dernier, plusieurs lieux de cultes musulmans avaient été dégradés par des graffiti de croix de Lorraine. L’auteur des tags a été récemment identifié, il s’agit d’un ancien responsable-adjoint de l’organisation de jeunesse du RN et candidat aux dernières départementales. Un exemplaire de Mein Kampf a été retrouvé a son domicile.

  • [Besançon] Un cadre du Rassemblement National affiche sa proximité avec la mouvance néonazie

    Un militant dynamique et déterminé, c’est ainsi que pourrait être présenté Théo Giacone par le « Rassemblement National. » Le jeune comtois est en effet parvenu à s’imposer au parti Lepéniste en deux années, cumulant depuis les candidatures et responsabilités. Sans fausse note, ou presque. Outre l’existence d’une photographie le faisant apparaître grimé façon « Ku Klux Klan », ce sont désormais ses accointances politiques qui posent question. Un relationnel avec la mouvance néonazie vient ainsi d’être établi, par des contacts et l’exhibition d’un étendard « Vandals Besak. »
     
     

  • Sochaux : quand le RN cherche encore le buzz...

    Agressions verbales, humiliations, provocations, réseaux GAFAM, médias dominants, malhonnêteté intellectuelle, bassesse intellectuelle, buzz morbides, lâcheté, protection policière, mépris social, marché de noël et photos sexys, Julien Odoul utilise toutes les méthodes de la bourgeoisie pour exister. Ce startupeur d’extrême droite est venu vendredi soir au Stade Auguste Bonal pour provoquer encore une fois notre population et montrer par la même occasion son statut social : sous-bourgeois.

0 | 10 | 20