Coup dur pour EDF au Mexique ! La communauté autochtone de Unión Hidalgo et ProDESC obtiennent l’annulation définitive d’un méga-projet éolien



Des nouvelles du projet de parc éolien d’EDF au Mexique : la lutte paie !

  • Le ministère de l’Énergie en Mexique a décidé d’annuler la consultation indigène avec la communauté d’Unión Hidalgo après que la Commission Fédérale d’Électricité (CFE) a annulé les contrats de fourniture d’énergie à Eólica Oaxaca, une filiale de l’entreprise française Électricité de France (EDF).
  • Cette décision intervient après que ProDESC et la communauté d’Unión Hidalgo aient demandé à la CFE, en avril, d’annuler les contrats de fourniture d’électricité pour ce parc éolien, l’un des plus grands d’Amérique latine.
  • Cette annulation constitue une pierre angulaire pour la défense de la terre, du territoire et des ressources naturelles des communautés agraires et autochtones au Mexique et en Amérique latine.

Après cinq ans de défense de leur droit à la terre et au territoire, la communauté autochtone zapotèque d’Unión Hidalgo, accompagnée par le Projet des droits économiques, sociaux et culturels (ProDESC), a annoncé que la Commission fédérale de l’électricité (CFE) a définitivement annulé le contrat de fourniture d’électricité signé avec le géant français de l’énergie Électricité de France (EDF), ce qui signifie que le méga-projet éolien Gunaa Sicarú est définitivement annulé.

La décision a été annoncée la semaine dernière par le tribunal du premier district de Oaxaca, où ProDESC est en procès depuis des années concernant la construction de ce parc éolien. À cet égard, le Ministère de l’Énergie mexicain (SENER) a informé de la décision de la CFE d’annuler les contrats de fourniture signés avec EDF, ainsi que le contrat d’interconnexion correspondant.

Ces annulations démontrent, selon SENER, que la centrale éolienne de Gunaa Sicarú est techniquement irréalisable, “puisqu’elle [la centrale éolienne de Gunaa Sicarú] était directement liée au projet annulé”.

Après cela, SENER a signalé que la procédure de consultation menée à Unión Hidalgo “est restée sans objet”, puisque le projet n’existe pas et qu’il n’y a pas “d’objet de la consultation”. En conséquence, SENER a demandé au tribunal de district de rendre une décision sur les procédures d’amparo relatifs à la consultation.

C’est ainsi que le processus de défense promu par ProDESC et la communauté de Unión Hidalgo fait de l’annulation de Gunaa Sicarú une pierre angulaire dans la défense du droit à la terre, au territoire et aux ressources naturelles des communautés indigènes et pour la responsabilisation des entreprises au Mexique et en Amérique latine.



Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Luttes territoriales

Articles de la même thématique : Mexique

S2 EP18 Abolir la police 2/2

Tous les deux lundis, l’Actu des Oublié.e.s évoque les luttes dans le monde. Cette semaine, la deuxième partie de l’épisode consacré aux mouvements pour l’abolition de la police.