Journée du 3 mars à Bure

Suivez ici en direct le déroulement de la journée du 3 mars, première journée du week-end Intercomités

8h10 : Les personnes dormant à la maison de résistance sont parties en cortège pour rejoindre Mandres où commenceront à 9h30 les discussions inter-comités.

9h : Des contrôles ou barrage de police s’installent dans différents villages.

9h30 : Début des discussions de l’inter comités. Participent des personnes d’au moins 10 comités déjà créés et 11 comités en cours de création.

11h : Les discussions en petits groupes vont bon train. Mise en commun des échanges lors d’une grande assemblée dans quelques minutes.

12h30 : Les gendarmes ont quittés les rues de Mandres. L’interco se déroule comme prévue !

13h15 : Point presse devant la mairie de Mandres-en-Barrois, entouré par la gendarmerie.

14h35 : Le repas est fini, le cortège se prépare. Gros dispositif policier en cours de déploiement à 500m de la lisière sud du bois en demi-cercle.

15h25 : le cortège est sorti de Mandres-en-Barrois et est sur le chemin vers le bois Lejuc.

15h40 : le cortège arrive en lisière du bois, présence du canon à eau, d’un hélicoptère et d’une ligne de gendarmes mobiles en lisière du bois, le cortège se déplace à travers champs vers le Sud Est.

15h55 : Tentative de construction de la vigie avortée. La manif s’étend dans les champs, la police aussi. La police pousse les gens jusqu’au chemin et tirent des bombes lacrymos.

16h55 : La manifestation rentre à Mandres avec le matériel de la vigie.Le retour se fait lentement et s’arrête régulièrement, quelques feus d’artifices sont tirés, à nouveau des tires de lacrymos. Les Gardes Mobiles pressent tranquillement à avancer les manifestant.es avec le camion à eau et finissent par s’installer au carrefour de Mandres ou ils effectueront des contrôles parfois pressant (menace de poursuites judiciaires sur certaines personnes qui rentraient) et interférrait sur la libre circulation de la population. Pas d’interpellé.es directement lors de la manifestation. Le convoi est resté soudé et s’est fait sous la musique de la sono.

18h : Une personne arrêtée il y a moins d’une heure, en parallèle du retour au village.

18h35 : Au moins une personne envoyée au commissariat pour vérification d’identité.

19h00 : Quelques personnes ont été bléssées. Bilan médic à suivre. Debrief de la manif à l’affranchi. Ambiance conviviale. Bientôt le repas !


Voir en ligne : vmc.camp


Articles de la même thématique : Luttes territoriales

Vers une abolition de la police ?

Le mouvement international contre le racisme et la violence de la police a révélé l’existence de quelques organisations aux États-Unis dont l’objectif est d’abolir la police. C’est le moment de s’y pencher de plus près et de s’en inspirer.

No Tav : un été de lutte contre le TGV Lyon-Turin

Même si on en parle encore peu côté français, la lutte contre le projet de TGV Lyon-Turin a repris de plus belle depuis début juillet ! Alors que les habitant·es du Val Susa se battent depuis une vingtaine d’année contre la destruction de leur vallée, la lutte vient d’entrer dans une nouvelle phase.
À partir de différents extraits d’articles, voici un petit retour sur la situation de ce dernier mois.