Pride off au squat La Pigeonne à Strasbourg



Au squat La Pigeonne, on ne veut pas que juin soit le mois de notre visibilité et de notre récupération, mais au contraire un mois de plus dans l’année pour partager nos colères et notre soif de liberté ! On vous propose deux dimanches pour se retrouver et construire collectivement d’autres luttes et d’autres mémoires queers dans notre Bibliothèque Marsha P. Johnson.

JPEG - 459.8 ko

Ça fait des décennies que les combats queers sont réappropriés de manière capitaliste, bourgeoise, blanche et ciscentrée en effaçant à la fois de l’histoire et des luttes les personnes racisé·e·s, exilé·e·s, pauvres, trans*, putes, gouines, handis*, toustes celleux qui ne correspondent pas aux modèles de respectabilité et d’intégration.

Ces modèles nous ont divisé par le passé, affaiblissant l’impact de nos révoltes et de nos actions. Ils nous divisent aujourd’hui encore, propageant l’idée qu’il vaut mieux des droits pour quelques un.e.s plutôt que la liberté pour toustes. Lorsque celleux qui ont le plus de privilèges excluent les irrécupérables et laissent les forces de l’ordre déambuler à leurs côtés en uniforme, nous devons nous rappeler que Stonewall - Juin 1969 était une révolte féroce et vitale contre les violences policières, contre le racisme, la putophobie, la transphobie et l’homophobie. Les queers ne luttent pas pour des privilèges, les queers ne luttent pas pour quelques droits conditionnels, les queers luttent pour leur vie et pour leur liberté ! Aussi, nous n’irons pas déambuler avec les flics et les adeptes du pinkwashing.
Pas de fierté sans les irrespectables, pas de fierté sans les queers, pas de fierté sans les précaires !

Au squat La Pigeonne, on ne veut pas que juin soit le mois de notre visibilité et de notre récupération, mais au contraire un mois de plus dans l’année pour partager nos colères et notre soif de liberté ! On vous propose deux dimanches pour se retrouver et construire collectivement d’autres luttes et d’autres mémoires queers à la Bibliothèque Marsha P. Johnson.

L’ensemble des événements est en mixité choisie sans mecs cis.

JPEG - 2.1 Mo
JPEG - 2.2 Mo


Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Féminisme(s)

[Besançon] Polémique autour du concert de « Guerilla Poubelle »

Le venue du groupe français de punk-rock à Besançon n’a pas fait l’unanimité, les protestations se multipliant à l’approche du concert qui s’est finalement tenu vendredi 24 juin. En cause, les accusations d’agressions sexuelles visant le chanteur et guitariste Till Lemoine. Plusieurs groupes féministes espéraient une déprogrammation pure et simple, qu’ils n’ont pu obtenir devant le « choix assumé de maintien » par l’établissement « l’Antonnoir. »

Articles de la même thématique : Squat

Quartier libre des Lentillères : Construire et défendre la Zone d’Ecologies Communale.

180 personnes et collectifs « penseur.euses et bâtisseur.euses de la ville » apportent leur soutien au quartier libre des Lentillères, à sa ZEC (Zone d’Ecologies Communale) ainsi qu’aux formes d’habitats diverses et multiplient qui peuplent le quartier ! Merci à elleux, leur soutien est précieux et sera déterminant dans la bataille !