Sexualités



Articles liés

  • Rassemblement pour le droit à l’avortement

    Dans le cadre de la mobilisation européenne pour le droit à l’avortement, la LDH, avec d’autres organisations partenaires, appelle à un rassemblement à Dijon samedi 2 juillet, à 11h place Darcy.

  • Avec la langue

    Des livres, des revues, des lectures, des performances et des échanges avec Élodie Petit, Roberte la Rousse et Trou Noir, pour voir tout ce qu’on peut faire avec la langue.
    [Chalon-sur-saône / la Méandre / 22/06 à 17h]

  • Marche des fiertés à Dijon : la lutte LGBTQIAP+ dans la rue !

    Après la magnifique Pride post-confinement du 27 juin 2020, le Collectif 25 Novembre lance une nouvelle marche des fiertés le samedi 25 juin. Pour rappeler que nous existons et que nous avons le droit à une existence digne et joyeuse. Ne nous regardez pas, rejoignez-nous.

  • [Brassy] Festival Morvand’iel

    Les 10 et 11 juin prochains se tiendra à Brassy (58) le Festival Morvand’iel. Journées de sensibilisation aux questions de genres et de sexualités.

  • #38 Planning familial & santé des femmes

    Où il est question de l’histoire du planning familial, de l’ouverture d’une section départementale à Dijon et d’une discussion autour de la santé des femmes aujourd’hui.

  • Rencontre-débat sur la santé des femmes aujourd’hui : échanges avec Naïké Desquesnes et Martin Winckler !

    À quelques jours de la journée internationale de lutte contre les violences de genre, le Planning Familial 21 a le plaisir d’accueillir deux auteur·ices pour parler de violences médicales, de consentement, de santé et de soins féministes : Martin Winckler et Naïké Desquesnes (collectif Notre Corps, nous-mêmes), lors d’une rencontre-débat sur « La santé des femmes aujourd’hui ».

  • Après des années d’absence, le Planning Familial revient en Côte d’Or !

    50 ans après la publication, le 5 avril 1971, du manifeste des 343 femmes déclarant avoir avorté (ou manifeste des 343 salopes, appellation que nous devons à Charlie Hebdo), les combats pour les droits qui permettent la maîtrise de la fécondité sont encore et toujours à défendre. Après 30 à 40 ans d’absence, le Planning Familial se réinstalle en Côte d’Or.

0 | 10