[Paris] L’extrême-droite tue, faisons son procès

Du 4 au 14 septembre a lieu le procès des assassins de Clément Méric, 5 ans après sa mort.
Ni oubli, ni pardon.

Le 5 juin 2013, à Paris, Clément Méric, syndicaliste à Solidaires étudiant-e-s et militant antifasciste, mourait sous les coups de skinheads néo-nazis.

Du 4 au 14 septembre aura lieu à la Cour d’Assises de Paris le procès des agresseurs de Clément et de ses camarades présents à ses côtés ce jour là.

Qu’en attendons-nous ?
Essentiellement que la vérité soit dite publiquement sur les circonstances de la mort de Clément et que la dimension politique de ce crime soit clairement mise en évidence. Il ne doit pas y avoir d’impunité pour les crimes fascistes.

Le procès sera l’occasion d’une attention particulière des médias et de l’opinion envers la question des violences de l’extrême droite. Il devra aussi être l’occasion de déconstruire le schéma que certains discours tentent d’imposer, renvoyant dos à dos extrême gauche et extrême droite.

Tout soutien est le bienvenu.
Les audiences sont publiques : toutes celles et ceux qui le souhaitent peuvent y participer.
Il importe que le procès se déroule en toute sérénité.
Il se tiendra à l’ancien Palais de Justice, sur l’Ile de la Cité. Il commencera le mardi 4 à 9h30.
Des moments d’expression militante sont prévus dans des lieux et des moments distincts de ceux des audiences.


P.-S.

Pour avoir toutes les dernières informations et mises-à-jour, voir sur l’article original publié sur Paris-Luttes.info


Articles de la même thématique : Justice

« Vous voulez condamner à mort Battisti, faites-le franchement »

Pour avoir demandé instamment le respect de ses droits en détention, Cesare a brutalement été transféré en Calabre cette semaine, plus loin encore de sa famille et de ses avocats, vers un environnement carcéral à dominante djihadiste. Il nous fait savoir que le climat y est délétère, et que tout sera tenté pour le faire passer pour dangereux.
L’interview de Davide Steccanella, avocat de Cesare, traduisait il y a un mois tout juste, la sensation de négation de son métier dans « cet État de non-droit » face à l’acharnement médiatique et judiciaire obscène réservé à Cesare. A relire à la lumière des derniers évènements.

Articles de la même thématique : Milices

L’actualité du fascisme : intervention de M. Rigouste

Ce texte reproduit l’intervention orale de Mathieu Rigouste lors du « meeting pour Clément » tenu le 8 septembre 2018 à la Bourse du Travail de Paris, dans le contexte du procès des meurtriers de Clément Méric – militant antifasciste assassiné en 2013 par des skinheads d’extrême-droite.

2015-2018 : l’extrême-droite de plus en plus armée

Depuis plusieurs années, les groupes d’extrême-droite se réorganisent. Corrélé à une forte augmentation de la circulation des armes en France et à une fascisation de la police, on voit des groupes d’extrême-droite s’armer, et parfois passer à l’action.