La bataille du sucre



Et le béton toujours vainqueur
Semait tristesse sur notre atoll,
Faisant valser nos cœurs-moteur
En une morne farandole

Chaque dimanche, une vieille chanson française aux paroles incroyables dans la chronique Chansons. Si vous avez des idées, écrivez à contact [at] dijoncter.info pour nous soumettre votre chanson aux paroles incroyables préférée.

La bataille du sucre
Chanson de Ange
1974
La bataille du sucre de Ange

Le conteur :
C’était en deux mille quinze
Et Noël approchait
Et comme en quinze cent quinze
Les enfants attendaient
Le problème était là,
Bien fier devant nos portes
Nous étions blêmes et las
Devant le grand cloporte
Il n’y avait plus de sucre
La Terre n’en donnait plus
L’avait creusé sépulcre
Et ne répondait plus !

Le Beau :
A un prix d’or
Sœur Saccharine vendait ses prières,
Le Niais :
Oui mais alors,
Plus rien ne sert de racler la pierre !

Le conteur :
C’était en deux mille quinze
Et Noël approchait
Et comme en quinze cent quinze
Les enfants attendaient,
Et les heures qui filaient
Aussi promptes que l’oiseau
Et les chiens qui crevaient
A renifler de l’eau
N’y avait plus de sel
La Terre n’en donnait plus,
Pour faire du sucre on prit du sel,
Deux mille quatorze, je ne sais plus !

L’enfant :
Et le béton toujours vainqueur
Semait tristesse sur notre atoll,
Faisant valser nos cœurs-moteur
En une morne farandole

Le conteur :
C’était en deux mille quinze
Et Noël arriva
Ce fut un deux mille quinze
Pour les enfants sans joie,
Devant leurs verts sapins
Aux branchages plastiques,
Comme des santons-pantins
En serviettes périodiques,
Leurs visages grisaillèrent,
Leurs yeux devinrent néons,
Ils auraient fait la guerre
Pour sucer un bonbon !

Les enfants s’éteignirent
Un à un en pleurant,
Rendirent dernier soupir,
Devinrent beaux comme avant.

Indifférents et délaissant le drame,
Les parents assoiffés léchèrent les larmes
De leurs enfants frustrés,
Pourquoi me direz-vous ?
Parce qu’elles étaient sucrées !



Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Gestion des ressources

S3 EP5 - Le stade final de l’impérialisme

Tous les deux lundis, l’Actu des Oublié.es surfe sur la déferlante des luttes dans les monde. Cette semaine, la première partie d’un double épisode consacré aux luttes contre l’industrie extractive sur le continent.

Pandémie et Planète

Nous devons comprendre la pandémie de Covid-19 comme une sous-crise de la crise climatique. L’inaction face au changement climatique, comme l’inaction face au Covid-19, n’est pas liée à un manque de reconnaissance de la gravité de ces crises, mais est due au problème de privilégier la création de richesse au détriment des vies humaines.