Sale temps pour les capitalistes : Rabasse.info rejoint le réseau Mutu pour relayer les luttes de Franche-Comté !

Palestine : un tournant ?



« Depuis quelques années, la propagande israélienne prétend qu’il n’y a plus de »conflit israélo-palestinien« , que l’armée israélienne a soumis la population palestinienne, que leur supériorité militaire garantit leur sécurité [...]. Contrairement à ce qu’espéraient ces pyromanes, l’humiliation quotidienne des Palestinien.nes ne leur a pas fait baisser la tête. Au contraire, elle a alimenté leur colère, et les a poussés à reprendre les armes, une tactique qui avait pourtant été abandonnée pendant des années. »

Communiqué du Réseau Syndical International de Solidarité et de Luttes

Depuis quelques années, la propagande israélienne prétend qu’il n’y a plus de « conflit israélo-palestinien », que l’armée israélienne a soumis la population palestinienne, que leur supériorité militaire garantit leur sécurité, et les gouvernements occidentaux font semblant d’y croire.

Pris par surprise hier matin par le Hamas et la résistance palestinienne, les gouvernements occidentaux n’ont pas eu le temps de mettre à jour les communiqués qu’ils publient toujours dans ce genre de situation. Ils condamnent les actions « terroristes », rappellent le droit d’Israël de se défendre, et appellent à la fin de la violence de la part des Palestiniens.

L’absurdité de ces communiqués résulte du fait qu’ils ne se concentrent que sur les événements de ces dernières heures. Pourtant, pour comprendre la situation en Palestine en général et à Gaza en particulier, il faut se rappeler que la plupart des Palestinien.nes de Gaza sont les descendant.es des réfugié.es de la guerre de 1948. L’ONU leur a donné le droit de retourner chez eux, à l’intérieur des frontières actuelles de l’État d’Israël qui le leur refuse. Il faut se rappeler que depuis des dizaines d’années, Israël ne respecte pas le droit international et continue à coloniser, réprimer, ségréger et bafouer le droit à l’autodétermination du peuple palestinien. Il faut se rappeler que les Palestinien.nes de Gaza sont sous un blocus illégal et condamné, mais sans effet, depuis 17 ans. Enfin, il faut aussi rappeler que depuis un an, le gouvernement israélien d’extrême droite ne négocie rien avec les Palestinien.nes. Il ne fait qu’utiliser la force, aveuglément, pensant ainsi les soumettre, et détourner l’attention des affaires de corruption dans lesquelles il est impliqué.

Depuis le début de l’année, les assassinats de Palestinien.nes se sont multipliés (plus de 230, un chiffre largement supérieur à celui des 10 dernières années), de même que les expulsions relevant du nettoyage ethnique, les incarcérations, notamment sans procès, y compris d’un nombre d’enfants sans précédent, et la rétention des corps de Palestiniens assassinés. Ces pratiques étatiques s’accompagnent d’un chèque en blanc donné aux colons israéliens qui, eux aussi, attaquent des villages palestiniens de Cisjordanie dans de véritables pogroms, mais aussi des sites religieux musulmans et chrétiens, causant des morts et des destructions, encouragés par des ministres d’extrême droite.

Contrairement à ce qu’espéraient ces pyromanes, l’humiliation quotidienne des Palestinien.nes ne leur a pas fait baisser la tête. Au contraire, elle a alimenté leur colère, et les a poussés à reprendre les armes, une tactique qui avait pourtant été abandonnée pendant des années. Ce tournant a débuté par le retour de groupes armés en Cisjordanie en 2022, et on voit maintenant la résistance palestinienne à Gaza infliger à l’armée et au gouvernement israéliens la pire débâcle de son histoire.



Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Palestine

Manifestation nationale pour la libération de Georges Abdallah

Nous, signataires de cet appel, nous nous engageons une fois de plus à coordonner l’ensemble de nos forces en soutien à l’héroïque résistance du peuple palestinien et à Georges Abdallah lors de la prochaine semaine internationale d’actions du 8 au 15 juin et à mobiliser massivement pour la nouvelle manifestation nationale organisée le 15 juin à Lyon afin d’appuyer la 10e demande de libération conditionnelle de Georges Abdallah et exiger sa libération.

Rassemblement pour la Palestine à la fac

Solidaire Etudiant·e·s et l’UNEF appellent à se rassembler en soutien aux 80 000 étudiant-es Palestinien-ne-s et en commémoration de la Nakba le mercredi 15 mai à partir de 12h à la fac.

Articles de la même thématique : Impérialisme, colonialisme

Kanaky-Nouvelle Calédonie : contre la violence coloniale

Conséquence logique du sabotage méthodique du processus de décolonisation par l’État français, l’heure est à l’affrontement en Kanaky-Nouvelle Calédonie, qui a déjà fait plusieurs morts. Il est urgent de dénoncer la responsabilité première de la politique coloniale française, des colons sur place, de s’opposer à la menace qui plane sur les indépendantistes et la CCAT (Cellule de coordination des actions sur le terrain) en particulier et de soutenir la lutte légitime du peuple Kanak.