Macronisme

  • Noces eco-barbares

    Barbara Pompili et Jean-Michel Blanquer marient leurs ministères lundi 17 mai aux lycées le Castel et Charles de Gaulle. Aucun lecteur de Dijoncter n’est convié à la noce. Donc, ni fleurs ni couronnes.

  • Loi « Séparatisme » : les associations dans le viseur

    Véritable fourre-tout répressif, la loi « confortant les principes de la République » s’en prend particulièrement au secteur associatif. Entre chantage aux subventions et possibilité accrue de dissolution des associations frondeuses, ce texte est une arme de musellement massif. Décryptage.

  • Interview au JDD de Sarah El Haïry : l’expression d’un pouvoir autoritaire

    La semaine dernière dans le Journal du Dimanche, la secrétaire d’État à la Jeunesse et à l’Engagement s’en est pris à deux associations d’éducation populaire. En cause ? Un débat entre la secrétaire d’État et des jeunes où ces derniers se sont montrés un peu trop indociles sur les questions de discriminations. Communiqué de Solidaires Jeunesse et Sports, en soutien à l’association et à la fédération visées !

  • Frédérique Vidal, le bonsaï qui cache la forêt.

    Sur le tableau, Frédérique Vidal en train de pacifier l’université française. En bas, à droite, une étudiante, de blanc vêtue, qui n’appartient pas à un groupe féministe radicalisé.

  • La notion d’islamo-gauchisme ne se débat pas scientifiquement, elle se combat politiquement

    Suivant Macron, Blanquer et Darmanin, Frédérique Vidal, la ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, souhaite enquêter sur l’idéologie islamo-gauchiste qui gangrènerait les facs françaises. « Non ! » lui répondent les universitaires qui dénoncent une chasse aux sorcières et une notion (d’extrême droite) qui ne serait pas scientifique. Mais ne serait-il pas temps de changer de régime argumentatif ?

  • Manifestation contre la loi sécurité globale mardi soir à Dijon

    Plusieurs organisations politiques, syndicales et associatives appellent à manifester contre la loi sécurité globale mardi 24, jour du vote de la loi à l’assemblée nationale. Cette loi liberticide interdit notamment de filmer les policiers en exercice. Elle permet au contraire à ceux-ci d’utiliser des drones de surveillance, la reconnaissance faciale, ou encore d’être armés en-dehors de leur service.

0 | 10 | 20 | 30