Manifestations

  • La Gazette des confiné·es #17 - Black Lives Matter, licenciements de masse et Covid en Afrique

    Cette ultime Gazette commence par l’espoir d’un soulèvement fertile contre l’oppression raciste. Et si des semaines de confinement nous avaient plus uni·es que séparé·es ? Faisons ce pari, car d’âpres combats commencent, tant contre l’immense casse sociale facilitée par les ordonnances Macron que pour faire obstacle aux grands projets inutiles et imposés. Sans parler de l’aide aux exilé·es, notamment à Lesbos.

  • Les Martyrs de Chicago - aux origines du 1er mai

    Le 1er mai 1886, la pression syndicale permet à environ 200 000 travailleurs américains d’obtenir la journée de huit heures. Mais d’autres, moins chanceux, au nombre d’environ 340 000, doivent faire grève pour forcer leur employeur à céder.
    Le 3 mai, une manifestation fait trois morts parmi les grévistes de la société McCormick Harvester, à Chicago. Une marche de protestation a lieu le lendemain et dans la soirée, tandis que la manifestation se disperse à Haymarket Square, il ne reste plus que 200 manifestants face à autant de policiers. C’est alors qu’une bombe explose devant les forces de l’ordre. Elle fait une quinzaine de morts dans les rangs de la police.

  • [Dijon] Appel à repenser nos formes d’action pour le post-confinement

    Ce texte à pour but d’essayer de repenser nos modes d’action pour redevenir efficaces une fois le confinement terminé.
    Alors que plus d’un tiers du monde est désormais confiné, effrayé par le CoviD-19, les gouvernement néo-libéraux, conservateurs et autoritaires se mettent d’accord sur un point : s’attaquer aux libertés du peuple et des plus pauvres.

  • Les playlists de manifs enfin mises à jour !

    Sur les conseils d’un de ses contributeurs régulier, l’équipe de modération de Dijoncter est tombée sur un récit de manifestation égaré dans un quotidien de recommandation musicale. Celui-ci évoque étrangement certains événements des dernières semaines en Bourgogne...

  • Des blessures qu’on ne saurait nommer

    Une manifestation n’est pas que la démonstration d’un rapport de forces, ou une grande festivité. Pour beaucoup d’entre nous, elle est synonyme d’une angoisse indicible.

  • Les invisibles

    « il dit qu’il ne savait pas qu’il y avait grève sinon il l’aurait faite ils se mettent d’accord lui et le syndicaliste ils vont tous sortir et nous on contrôle le mouvement jusqu’à la fin les jaunes prennent leurs voitures et sortent dehors toute la manif fait la haie ils sont obligés de rouler au pas à leurs têtes on voit qu’ils ont peur ils ont monté les vitres et bloqué les portières quelques crachats giclent et des coups de pied dans la carosserie »

0 | 10 | 20 | 30